Tracasseries contre les pêcheurs à Kyavinyonge : Le Chef de l’environnement à Lunyasenge réagit qu’il n’a jamais ravi ni poisson ni matériels

Tracasseries contre les pêcheurs à Kyavinyonge : Le Chef de l’environnement à Lunyasenge réagit qu’il n’a jamais ravi ni poisson ni matériels

11. juin 2024 Allgemein 0

Le chef du service de l’environnement Lunyasenge en territoire de Lubero rejette les accusions portées contre lui au sujet des tracasseries à l’endroit des pêcheurs à Kyavinyonge.

Joint au téléphone ce mardi 11 juin 2024 par Radio Elimu et RTPA, KYANGWI MUSAKARA Marc, chef de l’environnement à Lunyasenge, réagit qu’il n’a jamais été auteur des tracasseries contre les pêcheurs du Lac Edouard au village lacustre de Kyavinyonge.

Cependant, il affirme qu’il était sur les eaux du Lac Edouard pour exercer sa mission comme cela est repris dans ses attributions.  Kyangwi Musakara Marc, indique qu’il avait été à Kyavinyonge pour sensibiliser les pêcheurs sur la pêche illicite.

« Ce sont des fausses accusations. Ce jour-là je n’avais rien commis comme erreur. Plutôt j’étais dans une mission de sensibilisation pour dire non à la pêche illicite. Pour preuve, j’avais ravi trois bassins dont deux de Kyavinyonge et un de Nyakakoma avec des filets prohibés. Et nous sommes partis avec pour les détruire, mais je n’ai rien ravi comme poisson ou carburant. D’ailleurs même ces pêcheurs sont conscients de cette version et ils m’ont demandé pardon pour ne plus répéter cette pratique. Je ne leur ai même pas  demandé 50 Fcs », se défend Kyangwi Musakara Marc.

Le comité des pêcheurs individuels sur le lac Edouard à Kyavinyonge en territoire de Beni a dénoncé un incident du 24 mai 2024. Selon lui, le chef d’environnement à Lunyasenge avait  poissons, matériels de pêche et vivres de certains pêcheurs. Le Président du Comité des pêcheurs individuels des pêcheries de Kyavinyonge avait parlé de 70 poissons, matériels et les vivres des pêcheurs ravis à Kagezi.

« Le 24 mai dernier le chef de l’environnement au nom de Musakara Marc est arrivé ici, mais à notre grande surprise avant qu’il regagne son domicile à Lunyasenge, il est passé par Kangezi. Du coup, il a  menacé et pillé les poissons des pêcheurs. Selon les pêcheurs, 70 poissons ont été ravis et un poisson équivaut à 17 000 FC. Il était accompagné par trois militaires des forces Navales et 3 civils au bord de sa pirogue », avait dénoncé Katembo Kataliko Musengo.

Version des faits que vient de balayer d’un revers  de la main l’accusé.

Georges Lomba