RDC : Formé sur des bases de camaraderie après une lutte pour la réussite du Chef, le Gouvernement Suminwa risque des échecs (Professeur Mbuyiro)

RDC : Formé sur des bases de camaraderie après une lutte pour la réussite du Chef, le Gouvernement Suminwa risque des échecs (Professeur Mbuyiro)

30. mai 2024 Politique 0

Publication officielle des membres du gouvernement Judith SUMINWA TULUKA la nuit de mardi 28 à mercredi 29 mai 2024. Le Professeur KAMATHE MBUYIRO exhorte le nouveau gouvernement de la République à se prévenir de toute distraction et prioriser la sécurité dans la partie Est de la  République Démocratique du Congo.

Cet enseignant à l’Université de Kinshasa en séjour en ville commerciale de Butembo l’a exprimé au cours d’une interview accordée à la radio Elimu, la Voix de l’UOR ce jeudi 30 mai 2024.

A l’entame, le Professeur KAMATHE MBUYIRO a déclaré que la nomination des membres du nouveau gouvernement ne reflète pas une nouveauté.

Ce chercheur analyse que, le gouvernement que dirige Judith SUMINWA TULUKA a été constitué sur base de camaraderie et du partage de pouvoir entre les personnalités supposées autorités morales de partis politiques qui ont redoré l’image du Chef de l’Etat au cours de la campagne électorale du 20 décembre dernier.

Pour ce faire, le Professeur KAMATHE MBUYIRO pense que la première ministre, Judith SUMINWA TULUKA sera confrontée à plusieurs difficultés dans l’exercice de ses fonctions.

Notre interlocuteur renchérit que, la cheffe du gouvernement sera dans l’incapacité de donner les ordres aux ministres leader de partis politiques.

« Il n’y a rien de nouveau sur le soleil. On a attendu pendant 6 mois, voilà le résultat c’est-à-dire c’est un processus qui a accouché d’une souris. Imaginez, deux éléphants qui s’accouplent pendant 6 mois et pour accoucher d’une souris. Il n’y a rien de nouveau. Lorsqu’on voit les membres de ce nouveau gouvernement c’est  une camaraderie. En fait, c’est un gouvernement constitué par les collaborateurs. Il s’agit d’une espèce de partage du gâteau de manière équitable et équilibrée entre ceux qui ont travaillé. On parle de la méritocratie. Pour ceux qui ont travaillé pour battre campagne du Chef de l’État et puis qui ont travaillé en tant que chefs des partis politiques. Madame Judith SUMINWA va travailler avec des crocodiles mais elle n’aura pas de poids. Elle va donner l’ordre aux crocodiles de quelle manière ? Imaginez une dame qui travaille avec les chefs de partis politiques elle va faire allégeance à qui? Les Jean Pierre Bemba, Julien PALUKU, MUHINDO Nzangi et d’autres vont faire allégeance au Chef de l’État. La première ministre n’aura pas quoi à leur ordonner parce que, tous sont leaders au même titre. Le problème va se poser surtout à ce niveau-là », pense le Professeur KAMATHE MBUYIRO.

Cet expert en communication sociale a réitéré que la restauration de la paix sur toute l’étendue du territoire national constitue un besoin ressenti de la population depuis plusieurs décennies. Le professeur KAMATHE MBUYIRO a, en cette même occasion, appelé le nouveau gouvernement à mettre de côté tout genre de distraction et à prioriser la sécurité à l’Est de la République Démocratique du Congo.

« On a lancé des messages aux gouvernements qui se succèdent, à partir de Kabila 1, Kabila 2, Tshisekedi 1 et Tshisekedi 2 mais le message est le même. Le peuple a besoin de la paix. D’abord, la sécurité à l’Est du pays. C’est ce qui est la priorité. Le dépenses que le gouvernement effectue pour restaurer la paix, ce sont des milliers d’argent qui pouvaient être investis dans la santé, l’agriculture, l’élevage et peut être autres choses. Je demande au gouvernement tout simplement de ne pas se laisser distraire. Il y a l’une des priorités c’est d’abord la guerre. Une fois la paix est à l’Est du pays le gouvernement pourra s’occuper d’autres choses. Si le problème de sécurité n’est pas résolu à l’Est du pays, le résultat sera toujours négatif. Le bilan dressé sur les cadavres n’est pas un bilan”, insiste ce Professeur de l’Université de Kinshasa et visiteur à l’Université Officielle de Ruwenzori, UOR Butembo.

Rappelons que, le nouveau gouvernement de la République que chapeaute la première ministre Judith SUMINWA TULUKA compte 54 membres dont 37 hommes et 17 femmes. La publication de ce dernier intervient près de 6 mois après la réélection et l’investiture du Président Felix Antoine Tshisekedi Tshilombo.  

Victoire Pozite