Butembo : Voici la réponse de la Société ENK à tous ceux qui réclament que sa tarification soit égale à celle de Virunga SARL

Butembo : Voici la réponse de la Société ENK à tous ceux qui réclament que sa tarification soit égale à celle de Virunga SARL

30. mai 2024 Société 0

Le parlement debout de FURU ne doit pas égaler la société Energie du Nord-Kivu, ENK, à d’autres concurrents qui travaillent dans d’autres régions pour réclamer la réduction du prix du  courant. Ces propos ont été tenus ce mercredi 29 mai 2024 par le Directeur des opérations au sein d’ENK. Anthony Clavérie réagissait à une manifestation des membres du parlement debout de FURU le même mercredi.

Le Parlement debout de FURU protestait contre les frais de maintenance fixé par ENK, ainsi que l’inefficacité dans la desserte en énergie à sa clientèle. Se confiant à la presse, Anthony Claverie, Directeur des opérations au sein d’ENK, martèle que la société ENK ne doit pas être comparée à une autre société d’énergie œuvrant dans le Nord-Kivu.

« Le Parlement debout de FURU nous parle de frais de maintenance et nous compare avec d’autres concurrents qui travaillent dans d’autres régions. Ils ont le droit de nous comparer, mais nous leur demandons de comparer ce qui est comparable. Si nous étions à arme égale, là on pourrait nous comparer et ne nous taper sur le doigt, nous disant que non, ENK exagère. Mais la différence entre Virunga qui est le sujet  principal, la différence entre Virunga et Énergie du Nord-Kivu, elle est très simple, elle est très bien référencée sur internet. Vous pouvez regarder d’où vient le financement de Virunga Sarl. Vous verrez clairement qu’il est stipulé que ce sont des financements de l’Union Européenne ou autres partenaires, bailleurs de fonds étrangers sans condition restreignante. A partir du moment où nous, nous prenons des financements chez les partenaires privés, ils attendent des résultats, ils attendent de pouvoir récupérer leur investissement, mais l’Union Européenne qui a financé le projet de Virunga n’attend pas de remboursement de la part de Virunga », se défend Anthony Claverie.

Ce cadre de ENK, a par ailleurs rassuré qu’une fois sa société pourra disposer suffisamment de financement  comme Virunga Energie, sa société pourra  également baisser sa tarification.

« Si l’Union Européenne, décide de nous financer comme Virunga, on ne manquera pas de casser nos tarifs pour répondre à la population. Mais le risque aujourd’hui, c’est très risqué. Ça serait de plier, de casser les tarifs, vous en subirez les conséquences tôt ou tard. Parce que ça va impacter tous les secteurs importants dans la gestion d’une centrale hydroélectrique. Si vous nous cassez nos recettes, nous aussi on va devoir obligatoirement casser nos ressources humaines. Dans le court terme, vous serez content, vous profiterez des avantages que les prix ont baissé. Mais, quand ENK va devenir chaos et commencer à avoir des installations dans de mauvais états, ou pire, dans 25 ans ou dans 30 ans quand la concession va terminer et quand on va remettre à Butembo des installations en piteux état, de nouveau vous allez descendre dans les rues pour dire que le « Muzungu » vous a laissé un cadeau empoisonné. Il ne faut pas vouloir une chose de son contraire », conclut Anthony Claverie.

A  travers sa marche de mercredi, le Parlement débout de Furu  exige le rétablissement du courant pour satisfaire la clientèle, de rendre public l’arrêté interministériel fixant le prix de consommation de l’électricité, de remettre aux clients les frais liés à la location de compteur, les frais de fils et des poteaux parce que ceux-ci sont incorporés dans le frais d’abonnement.

Georges Lomba