RDC : Condamnation de Stanis Bujakera, JED déplore les indices qui placent la RDC parmi les pays les plus dangereux pour les journalistes

RDC : Condamnation de Stanis Bujakera, JED déplore les indices qui placent la RDC parmi les pays les plus dangereux pour les journalistes

19. mars 2024 Allgemein 0

Condamnation du journaliste Stanis Bujakera à 6mois de prison par le tribunal de grande instance de la Gombé à Kinshasa le lundi 18mars 2024. L’Organisation Non Gouvernementale Journaliste en danger (JED) exprime sa déception face à cette condamnation injuste. Cette organisation des journalistes l’a indiqué via un communiqué rendu public ce mardi 19 mars 2024.

En effet, après 6 mois de procès, le Tribunal de Grande instance de la Gombe a rendu public, le lundi 18 mars dans la soirée, son verdict dans l’affaire opposant le Ministère Public au journaliste Stanis Bujakera.

Le correspondant de Jeune Afrique et Directeur de publication adjoint du média en ligne « Actualités.cd » est condamné à 6 mois de prison et au payement d’une amende de 1million de francs congolais (400 dollars américains).

Les juges ont déclaré établies les infractions à charge de Stanis Bujakera à savoir : la fabrication des faux documents, la falsification des documents officiels et la propagation des faux bruits. Toutes ces accusations n’ont jamais été prouvées tout au long de ce procès. Raison pour laquelle ses avocats avaient plaidé pour son acquittement.  

Ayant déjà passé 6 mois en détention, Stanis Bujakera devra néanmoins quitter la prison après toutes les formalités de sortie.

Journaliste en danger (JED) exprime sa déception face à cette condamnation injuste. Pour JED, le grand écart entre les 20 ans de prison et 7500 dollars d’amende requis par le Procureur et les 6 mois de prison et 400 dollars d’amendes prononcés par le Tribunal démontrent  bien que le dossier de l’accusation était vide et basé seulement sur la mauvaise foi du Ministère Public et sa volonté de « punir Bujakera » et servir de leçons aux autres journalistes.  

Les circonstances de l’arrestation de Stanis Bujakera, le 08 septembre 2023 à l’aéroport de Ndjili ; sa longue détention à la prison centrale de Makala, et sa condamnation constituent des graves atteintes à la liberté de la presse et d’expression qui placent désormais la RDCONGO parmi les pays les plus dangereux au monde pour les journalistes, chute le même communiqué.                      

La Rédaction