Nord-Kivu : L’Armée appelée à faire sourde oreille à la demande du M23 qui veut d’un nouveau cessez-le-feu

Nord-Kivu : L’Armée appelée à faire sourde oreille à la demande du M23 qui veut d’un nouveau cessez-le-feu

9. février 2024 Allgemein 0

Demande d’un cessez-le feu par le M23 actif dans plusieurs entités du territoire de Rutshuru et de Masisi au Nord-Kivu. Aimé Mukanda, l’un des notables de Rutshuru appelle l’Armée loyaliste à poursuivre la traque de ces rebelles sans relâche. Il a indiqué à la presse ce vendredi 09 février 2024. 

Ce notable de Rutshuru fait constater que les rebelles du M23 ont l’habitude de se renforcer en hommes et en logistique pendant le cessez-le feu qu’eux-mêmes demandent.

Celui-ci note que ces sanguinaires soutenus par le pays de mille collines ont commencé à renforcer les positions de Bambo et Mweso depuis le jeudi 07 février. Ces rebelles veulent prendre Nyanzale et progresser vers Kibirizi, dénonce Aimé Mbusa Mukanda.

Il alerte pour ce faire les forces loyalistes et les appellent à pourchasser l’ennemi. Le gouvernement quant à lui doit refuser cette requête de cessez-le feu du M23 qui est en train de subir les frappes des forces armées de la République Démocratique du Congo et leurs partenaires.

Rappelons que dans son communiqué du mercredi 07 février 2024, le M23 a signifié à toute la communauté qu’il n’a pas l’intention de prendre la ville de Goma.

Ce mouvement rebelle se dit rester attaché à la solution pacifique et est prêt à se retirer de ses positions avancées si un cessez-le feu  formel et surveillé est mis en œuvre.

Tenez, ce communiqué a été signé par Lawrence Kanyuka, chef du département de la communication et médias et porte-parole de ce mouvement terroriste.

                                                                         La Rédaction