Nord-Kivu : La SOCINE salue la descente d’une délégation du Gouvernement provincial pour mettre fin au conflit « Parc » à Kasindi

Nord-Kivu : La SOCINE salue la descente d’une délégation du Gouvernement provincial pour mettre fin au conflit « Parc » à Kasindi

11. avril 2024 Allgemein 0

La coordination de la Société Civile Nouvelle Espoir SOCINE Beni-territoire, se réjouit du passage de la délégation provinciale qui est arrivée au poste frontalier de Kasindi pour s’imprégner du conflit population-ICCN dans la partie dite Congo Yasika. C’est le vice-coordonnateur  de cette structure citoyenne qui l’a exprimé ce mercredi 10 avril 2024. Il espère la fin du conflit après la réponse qui sera bientôt donnée par le gouvernement provincial.

PALUKU TENDANA Aruni, explique que, le conflit qui sécoue l’agglomération de Kasindi nécessitait toujours l’implication du gouvernement congolais.

Au cours des échanges avec cette délégation provinciale conduite par le conseiller du Gouverneur militaire du Nord-Kivu, la SOCINE Beni-territoire dit avoir relaté qu’il existe un groupe de personnes qui rançonnent et tracassent les riverains du parc.

En réaction, la délégation du Gouvernement provincial a  qualifié cette pratique de tracasserie, rapporte PALUKU TENDANA Aruni.  « Leur arrivée était très importante pour la population, parce que lorsque il y a des incompréhensions, l’implication du gouvernement est toujours indispensable afin d’aboutir à une solution intermédiaire. Sur place, la délégation a échangé  avec les parties prenantes. Après consultation, les autorités ont mis de côté les allégations qui circulaient que le gouverneur a aussi sa portion dans cette partie conflictuelle.  Précisant que le gouvernement ignore les personnes qui se font passer au nom du gouvernement pour manipuler les riverains.  Ils ont déclaré qu’aucune sorte de tracasserie ne sera tolérée. Car ils n’ont aucun mandat pour gérer cette partie dite Congo ya Sika. Voilà les grandes lignes des échanges », précise  PALUKU TENDANA Aruni. 

Au sujet de la délimitation, la SOCINE accuse l’ICCN de violer l’arrêté du Gouverneur, qui visait primordialement le respect de la limite provisoire de 2022. A sa grande surprise, l’ICCN à érigé le fil électrique sans tenir compte de cet arrêté provincial. PALUKU TENDANA résume que la limite provisoire de 2013 proposée par les élus de peuple, n’est pas été non plus respectée. « Un autre problème  était par rapport à la délimitation, l’ICCN s’est imposée pour installer le fil électrique, alors que l’arrêté du gouverneur, était qu’on puisse matérialiser la limite définie en 2022. Ils ont cependant effectué une descente à la limite de 2013 proposée par les élus. Cette  limite n’est pas également respectée, car avait été divisée par 2. Ceci est la preuve de conclure que l’arrêté du gouverneur a été négligé qui les avaient mandatés. Dans ce document, c’était question de mettre sur une même table L’ICCN et les chefs terriers dans le but de se convenir pour une limite provisoire. », contextualise  PALUKU TENDANA Aruni.

Notre personne ressource, reste convaincue que, la réponse qui sera bientôt donnée par le gouvernement va donc satisfaire les riverains du PNVI qui ont longtemps souffert.

PALUKU TENDANA invite les parties prenantes  à la patience. « Aux autorités de nous trouver une réponse convaincante qui sera à la faveur de la population riveraine, parce que, après échange avec les personnes  accusées pour les tracasseries, on conclut que la population a sa version de la réalité. Parce qu’on a compris qu’il y a eu d’ailleurs les cas des morts suite aux multiples tracasseries,  ravir les parcelles de certaines personnes et autres manigances. Voilà ce qui cause un grand défi qui nécessite un résultat positif. Pendant cette patience donc, chacun peut rester dans sans partie comme on nous a éclairé. Présentement il n’y a ni gagnant ni perdant, car aucune réponse n’est promulguée. C’est la limite définitive qui va nous départager. Nous patientons la suite de la délégation. Précisons que le premier conservateur du parc, est le riverain. », tranche PALUKU TENDANA.

Rappelons que, la délégation du gouvernement provincial du Nord-Kivu est arrivée au poste frontalier de Kasindi, en secteur de Ruwenzori, territoire de Beni, le vendredi 06 avril 2024.

Objectif, venir s’imprégner du conflit foncier opposant les riverains du PNVI et l’ICCN.

L’avocat général près la Cour militaire de Goma  faisait également partie de la délégation. Cette équipe, avait pour mission de transmettre le rapport à l’exécutif provincial.          

Georges LOMBA