Lubero : A près de 3 mois de sa remise, le bâtiment du Centre hospitalier Kasima toujours pas utilisé par manque d’équipements et du personnel

Lubero : A près de 3 mois de sa remise, le bâtiment du Centre hospitalier Kasima toujours pas utilisé par manque d’équipements et du personnel

7. mars 2024 Allgemein 0

Programme de développement local des 145 territoires. Où en est-on avec la construction des structures sanitaires dans le territoire de Lubero ?

En effet, dans le cadre du Programme de développement local des 145 territoires, celui de Lubero est censé bénéficier de 15 projets, dont la  construction de 9 écoles et de 6 centres de santé. Si dans certaines entités, les ouvrages concernant les structures sanitaires sont déjà opérationnels, en revanche, dans d’autres entités, quelques soucis logistiques font retarder les travaux.

C’est le cas du centre hospitalier KASIMA dans la bourgade de Kasima de la chefferie de Batangi.

Les habitants du village de Kasima s’interrogent sur le fonctionnement du centre hospitalier local construit dans le cadre du programme de développement des 145 territoires, pourtant remis aux autorités depuis janvier 2024.

A ce jour, ce centre n’est toujours pas opérationnel. Ils invitent les autorités à autoriser son fonctionnement. « Nous avons été ravis d’être choisis comme bénéficiaires du projet 145 Territoires. C’est bien, on nous a construit un hôpital dont nous ne voyons pas encore la valeur parce qu’il n’y a pas de produits et des infirmiers. Nous demandons au Gouvernement de nous apporter les produits », plaide un habitant.

Cyrille Mumbere Musivirwa, médecin chef de zone de santé de Lubero, indique que plusieurs difficultés bloquent le fonctionnement du centre. Parmi celles-ci, les problèmes logistiques et du personnel.

« Pour que puissions parler de la santé de la population, nous devons avoir trois éléments. Le premier élément, ce sont les infrastructures, c’est-à-dire les bâtiments, les équipements, l’environnement… En deuxième lieu, il faut un personnel qualifié. Troisième élément : les médicaments et les équipements médicaux. Maintenant à Kasima, nous n’avons que les bâtiments et quelques équipements-bureau. Il n’y a pas demembres du personnel. Comment on va fonctionner ? », justifie ce professionnel de la santé.

Dans le souci de voir cette structure fonctionner, le médecin chef de zone souligne que les démarches sont en cours.

Entre-temps, il demande à la population de s’organiser en se cotisant afin de faire fonctionner la nouvelle structure sanitaire.

« Nous, autorités sanitaires, nous allons continuer à faire le plaidoyer pour l’équipement. Il y a des promesses à gauche et à droite…Nous, localement comme BCZ et la population bénéficiaire, nous sommes dans les tractations pour trouver un consensus. Il y aura la part du BCZ et celle de la population. Je vais demander à la population de Kasima de ne pas paniquer, nous sommes en contact avec les autorités et toutes les personnes de bonne volonté qui nous ont promis », rassure-t-il.

Selon le site PDL145.GOUV.CD, le programme de développement local dédié aux 145 territoires (PDL-145T) a été élaboré par le Président Félix Tshisekedi pour combattre la pauvreté et les inégalités sociales. Il est l’émanation d’un nouveau contrat social amorcé dès sa prise de fonction visant à réduire les inégalités comme la gratuité2 de l’enseignement primaire et la couverture santé universelle.

Le PDL-145T vise à réduire les inégalités spatiales, redynamiser les économies locales, et transformer les conditions et le cadre de vie des populations congolaises vivant dans les zones jusque-là mal desservies par les infrastructures et services sociaux de base. 

Laetitia Vusara, à Lubero