Journée de la trisomie 21 : « Pendant la jeunesse, évitez des drogues et boissons fortes qui peuvent s’attaquer aux organes sexuels » (Biologiste TSONGO Nestor)

Journée de la trisomie 21 : « Pendant la jeunesse, évitez des drogues et boissons fortes qui peuvent s’attaquer aux organes sexuels » (Biologiste TSONGO Nestor)

21. mars 2024 Allgemein 0

La journée internationale de la trisomie 21, c’est chaque 21 Mars de l’année. Une anomalie d’ordre génétique que l’humanité célèbre. Le biologiste KAMBALE TSONGO NESTOR croit que cette maladie, bien que d’ordre congénital, nécessite des moyens de prise en charge pour prévenir des cas à venir.

Au micro de Radio Elimu, la Voix de l’UOR, ce jeudi 21 Mars 2024, KAMBALE TSONGO NESTOR a par-dessus tout circonscrit les caractéristiques de la trisomie 21.

« La trisomie est une anomalie issue de l’addition d’un chromosome surnuméraire, à la paire d’autres chromosomes. On sait bien que l’homme qui est diploïde a 23 paires de chromosomes, éléments porteurs des caractères héréditaires. Alors il arrive qu’au niveau d’une des paires qu’il y ait ajout d’un troisième chromosome, c’est quand il y a cet ajout qu’on va parler d’une trisomie. Mais alors, pourquoi une trisomie 21, au-delà d’autres types ? Lorsqu’au nouveau de la vingt-unième paire, il y a ajout d’un troisième chromosome au lieu d’en avoir deux comme d’habitude. Et là déjà voyez que les manifestations ne seront pas normales donc. C’est de là que vous voyez par exemple quelqu’un de très courte taille, un cou très réduit, une tête ronde, une face aplatie, disfonctionnement intellectuel, problème de langage, yeux trop écartés, racine de nez très peu marquée, doigts courts, des gens à complications congénitales, en tout cas beaucoup d’éléments qui peuvent attirer attention. C’est tout cela qui explique cette trisomie 21 connue en d’autres termes comme syndrome de Down ou mongolisme pour nombreux », a explicité TSONGO NESTOR, Biologiste de formation.

Qu’en est-il des moyens de prise en charge ? Ce biologiste actif estime que minimiser à s’abstenir de la consommation des stupéfiants en est un des moyens importants.

« Dans le sens approfondi, qui dit chromosome dit ADN, dit gêne. Mais dans le sens fondamental, le chromosome c’est une condensation de l’ADN or nous savons bien que tous les caractères que nous présentons au niveau phénotypique c’est-à-dire à l’observance, sont dus aux gênes et le gêne c’est une partie de l’ADN. Et donc, lorsque nous avons une altération, une mutation au niveau des chromosomes ou au niveau de la molécule elle-même, c’est déjà un problème. C’est pourquoi nous avons intérêt à lutter tous ensemble contre la trisomie car quand on a la trisomie, c’est toute la molécule ou le chromosome qui s’est ajouté et qui s’attaque à une séquence. De ce qui est de la prise en charge, nous sommes appelés à mettre en évidence des facteurs mutagènes, qui induisent des mutations. Et nous le savons bien, lorsqu’il s’agit des mutations, on nous a toujours demandé de ne pas nous étaler au soleil parce que celui-ci avec ses rayons ionisants dont des rayons-x, des rayons Gama, beta qui peuvent provoquer des réactions mutagènes. Pendant notre jeunesse, il faut éviter ou s’abstenir des produits, surtout des drogues et boissons forts qui peuvent s’attaquer aux organes sexuels parce que ce sont ces organes-là, surtout des cellules germinales, qui se retrouvent au niveau des testicules des hommes et les ovaires des femmes qui en tirent conséquence », a révélé TSONGO NESTOR, Enseignant en Biologie Chimie dans des Etablissements Supérieurs à Butembo ville et Lubero Territoire. 

De la même occasion, ce spécialiste en biologie a démontré que le mongolisme ne doit pas faire objet de dispute sociale car personne ne peut l’opérer comme choix d’état.

Sachez qu’il existe bien d’autres types de trisomie 21 dont la trisomie libre où l’ovule ou le spermatozoïde amène 2 chromosomes 21 au lieu de 1, la trisomie de translocation lorsque les informations génétiques se perdent, et la trisomie mosaïque dès lors que le bébé possède à la fois des cellules normales à deux chromosomes et des cellules à trois chromosomes 21.

La science renseigne que les risques qu’une mère donne naissance à un bébé atteint de trisomie 21 augmentent à partir de 35 ans. Ainsi notre source conseille la consultation prénatale régulière des personnes à aspiration parentale.  

Jures Kizito