Journée de la radio et la TV en faveur des enfants : le Professeur MBUYIRO veut des programmes dans lesquels « les enfants écoutent d’autres enfants »

Journée de la radio et la TV en faveur des enfants : le Professeur MBUYIRO veut des programmes dans lesquels « les enfants écoutent d’autres enfants »

6. mars 2024 Allgemein 0

Les directeurs de programme de radios et télévisions sont appelés à concevoir les contenus susceptibles de favoriser l’épanouissement intégrale de l’enfant dans son milieu de vie.  Exhortation du Professeur KAMATE MBUYIRO, enseignant en Sciences de l’information et de la communication à l’Université de Kinshasa, et visiteur à l’UOR Butembo et dans plusieurs institutions.

Il l’a dit dans une interview nous accordée ce mercredi 6 mars 2024 à l’occasion de la journée internationale de la radio et la télévision en faveur des enfants  célébrée chaque 6 mars de l’année.

Pour cet enseignant d’Universités, les contenus favorables pour les enfants  sont ceux qui ne traitent pas des violences, de propagandes, ni de messages sexuels ou érotiques.  

Raison pour laquelle il dénonce l’absence d’une certaine rigueur dans la programmation des émissions non conseillées  aux enfants.

« Il aurait fallu une espèce de réunion. Les directeurs de programmes, est-ce qu’ils se rencontrent ? Il ne suffit pas d’avoir de beaucoup de radios, c’est pour quel objectif ? Ils doivent se réunir et qu’ils disent, faisons les études de l’audience pour savoir le public veut quoi ? Donc il y a un problème sérieux de programmation. Les radios qui se disent communautaires, ils diffusent à la longueur de journée la propagande commerciale, religieuse, les miracles onctions prospérité, propagande politique, et quelle est la place des émissions pour les enfants ? », s’interroge le professeur MBUYIRO.

Il conseille la conception des bons contenus pour l’épanouissement de l’enfant. Pour ce faire, il invite  les journalistes à parler avec les enfants des problèmes se produisant dans leur quotidien.

« Pour que la radio ait vraiment de l’impact sur les enfants, il faut leur faire participer à des à des émissions aux studios et vous journalistes vous devrez descendre là où se trouvent les enfants, dans les familles. Dans les écoles, provoquez des débats avec les enfants, les débats sur les thèmes qui intéressent les enfants. Vous savez que lorsque les enfants écoutent d’autres enfants, ça peut se créer ce qu’on appelle une éducation en distance et là vous aurez beaucoup contribué à l’éducation », prescrit-il.

Cette journée a été instituée par les nations unies dans l’objectif de donner aux enfants de participer à la production des émissions, de parler de leurs espoirs et de leurs ambitions et d’échanger des informations entre eux.

Wivine Kahunga