Irumu : Encore 13 personnes tuées, la CRDH pointe les ADF et les  »Banyabwisha » avant de saluer l’intervention de la coalition FARDC-UPDF

Irumu : Encore 13 personnes tuées, la CRDH pointe les ADF et les  »Banyabwisha » avant de saluer l’intervention de la coalition FARDC-UPDF

19. février 2024 Allgemein 0

Les terroristes ADF et leurs supplétifs dits BANYABWISHA se sont attaqués aux populations civiles dans les chefferies de BANYALI TCHABI et WALESE VONKUTU précisément dans le groupement de BADIBONGO SIYA en territoire de Irumu. Au total, 13 civils  ont été tués lors de ces attaques.

Des blessés graves et des civils portés disparus ont été également rapportés dans cette double attaque ADF. La dénonciation est faite ce lundi 19 février 2024 par la Convention pour le Respect des Droits de l’Homme, CRDH Irumu.

Selon elle, en date du 17 février 2024, ces hors-la-loi ont attaqué la chefferie de BANYALI TCHABI où ils ont exécuté 3 civils et blessé 5 autres, dresse Christophe MUNYANDERU, Coordonnateur de la CRDH Irumu.

Et la journée de dimanche 18 février 2024 vers 14 heures, ils ont exécuté 10 civils et blessé d’autres avant d’emporter plusieurs autres encore dans le groupement de BADIBONGO SIYA. Parmi les victimes tuées, figurent 6 femmes pygmées, détaille la même source.

« N’eût été l’intervention de la force mutualisée FARDC-UPDF le bilan serait très lourd », témoigne une victime sur place citée par la CRDH Irumu.

Christophe MUNYANDERU, acteur politique et défenseur des droits humains très actifs dans le territoire de Irumu en province de l’Ituri appelle le gouvernement provincial  de l’Ituri à passer à l’identification des sujets BANYABWISHA afin que ces derniers soient rapatriés dans leurs milieux d’origine. Pour lui, ceux qui sont dans le maquis avec leurs alliés ADF doivent être traqués pour être neutralisés.

Il demande aux groupes armés locaux signataires d’actes d’engagement d’être du côté de nos FARDC pour contenir ces sanguinaires ADF et leurs supplétifs BANYABWISHA.

La Rédaction