Football-Championnat provincial : La finale délocalisée de Butembo à Lubero, la Fondation Van Nevel rassure que le stade reste à la disposition des sportifs

Football-Championnat provincial : La finale délocalisée de Butembo à Lubero, la Fondation Van Nevel rassure que le stade reste à la disposition des sportifs

21. mai 2024 Allgemein 0

La finale du championnat provincial de football au  Nord-Kivu ne sera plus   jouée ce mercredi 22  mai 2024  au stade André VAN NEVEL de Butembo. Elle est délocalisée au stade Tata Mulyata de  Lubero, 45 kilomètres au sud de cette ville. La décision est de la Ligue  de Football du Nord-Kivu, LIFNOKI.

Elle est contenue dans sa lettre signée le 20 mai 2024. Ce document est adressé aux Présidents des clubs qualifiés à la finale de cette 36e édition du championnat provincial, l’AC CAPACO de Beni et Brésil AC de Goma. La LIFNOKI accuse le gérant du stade et le Chef de bureau urbain des sports et loisirs  d’un incident après les matches de  demi-finale.

Ce qui a poussé le comité de la LIFNOKI à se réunir extraordinairement pour prendre la décision susmentionnée. « Le Comité exécutif de la LIFNOKI a été surpris d’apprendre qu’il  existerait une convention entre le propriétaire du stade et l’entente de football de Butembo fixant la quotité du stade à 30 %. Par notre lettre du 16 mai courant, nous avons rappelé à la propriétaire du stade que la répartition des recettes s’effectue après déduction des frais d’organisation sur les recettes brutes conformément à l’article 8 de l’arrêté ministériel du 20novembre 2015.  Curieusement, le gérant du stade ainsi que le chef du service urbain des sports ont confisqué les recettes des matches des demi-finales sans produire un quelconque document signé avec l’EUFBU », justifie la LIFNOKI.

La faute à la Fondation Van Nevel ?

Côté de la Fondation Van Nevel, l’on ne comprend pas cette « agitation de la LIFNOKI ». ‘‘La vérité, c’est qu’il n’y a pas eu  de confiscation des recettes des matches. Nous avons gardé ces recettes en attendant le partage entre différentes parties selon les conventions que nous  avons. Pour les matches précédents, ils ne nous ne remettaient rien alors que nous avions beaucoup dépensé pour la réfection du stade avec le début de cette compétition. Nous ne comprenons pas comment la LIFNOKI qui a 55 pourcents des recettes se plaigne comme ça. Nous attendions qu’elle arrive avec les  recettes des précédents matches  pour que tout soit réparti selon les ententes. Mais, pendant que nous attentions l’autre camp venir vers nous pour que nous puissions nous entendre, il a alors délocalisé le match’’, réagit  le gérant du stade, lors d’un échange avec quelques ce mardi 21 mai 2024 à l’Hôtel Believe.

Pour sa part, la propriétaire du stade rassure que cette aire de jeu reste toujours à la disposition de la jeunesse pour les activités sportives. Ghislaine Kunguku Van Nevel ajoute que la Fondation Van Nevel reste attachée aux valeurs de André Van Nevel qui veut voir la jeunesse être promue. « On m’a injurié en disant que c’est la faute de la blanche là. Nous sommes en train d’arranger le stade, les toilettes. Ces gens de la LIFNOKI ont pris la décision de délocaliser à cause de l’argent. Pourquoi ils sacrifient la jeunesse comme ça.  D’ailleurs, c’est avec notre argent que nous réparons lestade. Ce n’est pas normal que eux puissent aller jusqu’à 80  pourcents des recettes alors que le propriétaire a des charges d’entretenir  le stade. Le stade est toujours accessible à tout le monde. Il faut demander à la LIFNOKI pourquoi elle a délocalisé le match. Ils ont même essayé de fixer 5000 Fcs pour le match, nous on a abaissé le prix à 3000 Fcs. Il ne faut pas mentir à la jeunesse », ajoute Ghislaine Kunguku Van Nevel, au téléphone.

Contexte

Il faut  dire que la Fondation Van Nevel a amorcé les différents travaux de réaménagement du stade André Van Nevel ex Matokeo le mardi 07 mai 2024.

C’était à quelques jours du coup d’envoi du championnat provincial. Ladite compétition a commencé le dimanche 12 mai 2024. 6 équipes de la province dont 3 du Grand-Nord et 3 autres du Petit Nord ont été en hostilités pour rafler la coupe du championnat provincial.

Il s’agit de l’Union Sportive Socozaki de Butembo, l’Athlétique Club Capaco de Beni, l’Association Sportive Ngavo de Lubero, le Football Club Goma Sport, l’Association Sportive Kivu United de Goma et Brésil Athlétique Club de la même ville.

Ce stade n’est pas encore vendu  mais reste à la disposition de la jeunesse comme l’avaient indiqué les membres de la famille VAN NEVEL après leur échange,le jeudi 28 septembre 2023, avec le Maire intérimaire de Butembo.

La famille Van Nevel était représentée par Madame Ghislaine KENGE VAN NEVEL. « Il y a eu beaucoup de polémiques. Effectivement, la Fondation VAN NEVEL a pris la gestion du stade parce que ça faisait plusieurs années, ceux qui géraient le stade n’ont rien fait. Quand je vois, il n’y a pas de latrine, il n’y a rien. Nos joueurs, ils jouent, ils se blessent. Il y a plein de pierres. Vraiment, c’est inconcevable. C’est pour ça que la Fondation VAN NEVEL a repris la gestion du stade. Donc, la jeunesse et tout le monde, rassurez-vous, c’est juste un petit changement. Ce n’est pas que j’ai vendu le stade. Ce sont les gens qui n’aiment pas la jeunesse qui en font tout un problème mais au fond, il n’y a rien. Le stade VAN NEVEL, c’est un terrain privé. Il n’est que normal que la Fondation VAN NEVEL reprenne la gestion du terrain. Tout sera organisé, tout va fonctionner comme il se doit. D’abord, il n’y a pas de latrines, il faut réfectionner un peu. Il y a beaucoup de choses à faire mais, nous allons y arriver tout doucement », avait expliqué Ghislaine KENGE VAN NEVEL.

La gestion du stade étant déjà entre les mains de la fondation VAN NEVEL qui a son bureau à l’hôtel OASIS, la répartition des revenus est l’objet d’un autre débat. 

Patient Akilimali