Exetat : Mgr Sikuli pour la suppression des frais de participation qui ne sont prévus par aucune disposition légale au pays et surtout en cette ère de la « gratuité »

Exetat : Mgr Sikuli pour la suppression des frais de participation qui ne sont prévus par aucune disposition légale au pays et surtout en cette ère de la « gratuité »

9. mars 2024 Allgemein 0

Faut-il acclamer parce que le Gouvernement congolais aurait accepté que les finalistes du Nord-Kivu passent les examens d’Etat, session 2024, sans payer les frais de  participation ? Non, pense   l’Evêque de  Butembo-Beni.  Monseigneur SIKULI PALUKU Melchisédech a donné cette position le vendredi 8 mars 2024 au cours d’une interview qu’il accordée à la presse  après la  messe  qu’il a  dite à l’intention des femmes de différentes confessions religieuses.

Le  pasteur de l’Eglise de  Butembo-Beni indique ces frais sont purement illégaux, n’étant pas prévus dans la Constitution ou par aucune autre loi du pays.

« Comme je l’ai entendu, on a décroché auprès du Premier Ministre l’exonération des frais des  Examens d’Etat.  La question qui me vient directement en tête : où est-ce qu’il  est écrit dans la Constitution que pour participer  aux Examens d’Etat, on doit payer ? Pourquoi on doit payer si on a étudié dans les  écoles  de l’Etat, on a suivi le  programme de l’Etat ? Il faut qu’on me dise dans quel autre pays on doit payer pour participer aux Examens d’Etat. Ce n’est pas  une faveur. Si on a un Etat, l’Etat devrait prévoir que tous ses enfants, parce  que, maintenant on parle de la gratuité, qui ont étudié gratuitement l’école primaire,  pourquoi on doit payer quand on arrive au stade de passe l’Examen d’Etat ? », s’interroge Monseigneur SIKULI.

Pour lui, l’Etat doit simplement supprimer le  paiement des frais indus parce  que la passation d’un « Examen d’Etat »  ne peut pas être monnayée.

« On appelle ça Examen d’Etat. Dans tous les cas, à notre époque, je ne me souviens pas qu’on ait eu des frais à payer. Ça veut dire que ce sont des inventions auxquelles on peut mettre fin. Nous avons un Etat qui veille à ce que ce qui semble être comme des faveurs cessent. Ce sont des obligations d’Etat de faire  qu’il n’y ait pas de frais à  payer. Surtout ce qui est en lien avec la gratuité.  Si j’ai fait l’école primaire  gratuitement, à supposer que ça soit vraiment cela,  pourquoi à  l’Examen d’Etat, on doit payer ? C’est la question qu’on que les députés devraient aller poser », conclut Monseigneur SIKULI PALUKU Melchisédech.

Rappelons que, le gouverneur de la Province du Nord-Kivu avait fixé les frais de participation à l’examen d’Etat Edition 2023-2024 à 130.000FC.

Au regard de la  situation sécuritaire dans la province, plusieurs voix  se sont levées pour dénoncer l’insouciance du Gouvernement face à la  souffrance  de la population. Et ces frais ont été revus à la baisse jusqu’à 120 000 Francs.

C’est le jeudi 7 février 2024 qu’une délégation de députés nationaux a fait entendre  à la presse que, faisant suite au plaidoyer mené par tous les  députés nationaux du Nord-Kivu, le Premier Ministre a  accepté que les finalistes du Nord-Kivu ne vont rien payer comme frais de participation à la session de l’Examen d’Etat, édition 2024.

Patient Akilimali