Désengorgement des prisons surpeuplées du Nord-Kivu : le député Jules Mathe satisfait de la réaction de la Ministre de la justice

Désengorgement des prisons surpeuplées du Nord-Kivu : le député Jules Mathe satisfait de la réaction de la Ministre de la justice

11. avril 2024 Allgemein 0

Le désengorgement des prisons surpeuplées du Nord-Kivu. Ce point a été au centre de l’échange entre une délégation de 10 députés de cette province et la Ministre de la justice. C’était le mercredi 10 avril 2024 en son cabinet de travail. L’honorable MUMBERE MATHE Jules faisait partie de cette délégation.

Joint au téléphone ce jeudi 11 avril 2024 par Radio Elimu, La Voix de l’UOR, ce député national restitue que ces élus nationaux ont eu un échange riche avec la Ministre Rose MUTOMBO KIESE. « Comme caucus des  députés nationaux, nous sommes allés nous enquérir de la situation de désengorgement de toutes les prisons et l’administration de la justice. L’occasion était propice pour nous d’évoquer également le cas des personnes arrêtées avant d’être transférées dans des prisons de Kinshasa  et Angenga en Equateur »,  amorce cet élu de Beni-territoire.

Et  de poursuivre : « Le Président de la République et magistrat suprême a déjà instruit à la Ministre de la justice de procéder au désengorgement des prisons. Cette activité a commencé à Kinshasa. Nous sommes venus voir la Ministre pour que le Nord-Kivu soit la prochaine étape parce que la capacité d’accueil de nos prisons est tellement saturée. Nous avons sollicité l’intervention de la Ministre. Dieu aidant,  elle a été favorable, elle dit que  d’ici là, il y aura une délégation qui va faire  l’inspection des prisons dans la province du Kivu. Vous savez,  la semaine passée, nous avons déploré les cas de décès dans certaines prisons notamment à Butembo et il fallait qu’on pousse très loin pour soulager certaines personnes incarcérées. Il faut qu’on libère des personnes  accusées des infractions bénignes ».

Au sujet des détenus transférés à Kinshasa pour instruction de leurs dossiers, la demande de ces députés et interlocuteurs de la Ministre de la justice a  été précise.  « Nous avons  sollicité d’aller les visiter dans les prisons de manière à ce que nous puissions donner à leurs familles des informations selon  lesquelles  ils sont par exemple vivants… Des  informations comme  ça peuvent aider à  ce qu’il y  ait une bonne concorde entre nous les élus et la population »,  contextualise l’Honorable Jules MATHE.

En somme, ces députés nationaux demandent aux familiers des personnes transférées à  Kinshasa-Makala, Kinshasa-Ndolo, Angenga en Equateur de faire parvenir leurs identités aux élus du peuple pour dispositions utiles.

Patient Akilimali