Butembo : Tout savoir sur le rôle du service de l’habitat qui se propose de lutter contre les risques encourus suite aux prestations de faux ingénieurs

Butembo : Tout savoir sur le rôle du service de l’habitat qui se propose de lutter contre les risques encourus suite aux prestations de faux ingénieurs

20. février 2024 Allgemein 0

L’enregistrement de contrat de bail, le suivi des normes dans l’exécution des travaux selon les normes requises et du plan validé par l’urbanisme, sont autant de domaines d’intervention du service urbain de l’habitat. L’architecte Bomboko Kalyana, chef de ce service en ville de Butembo l’a indiqué à la Radio Elimu, La Voix de l’UOR, ce mardi 20 février 2024.

Le responsable du service de l’habitat en ville de Butembo note que l’enregistrement des promoteurs de construction, ainsi que des ouvriers du chantier par son service, permet de se rassurer de la qualité de la main d’œuvre car, dit-il, il y a des vrais ingénieurs et de faux ingénieurs.

Il indique que l’enregistrement de contrat de bail, ainsi que la surveillance de l’exécution des travaux au chantier, fait partie de leurs attributions.

« Nous contribuons à l’enregistrement du contrat de bail, en suite nous surveillons les normes dans l’exécution des travaux selon les règles de l’art et le plan validé par l’urbanisme. Si quelqu’un veut construire, veut engager les ouvriers, il doit d’abord s’enregistrer ici chez nous, car il y a de faux ingénieurs, de faux maçons qui ne doivent pas être dans la course », note-t-il.

Cet architecte renchérit que le plan d’urbanisme et d’habitat, liste les espaces qui ne doivent pas héberger d’habitations.

Il s’agit notamment des espaces verts, des rives de cours d’eau, respecter une distance d’au moins 10 mètres de la rivière, des emprises des lignes de haute tension, respecter au moins 25 mètres de par et d’autres, des cimetières, des routes d’intérêt publics etc.

« Les  espaces verts,  les emprises des routes d’intérêt public conformément au plan d’urbanisme et plan cadastre, les rives de cours allant jusqu’au moins 10 mètres à partir de la ligne formée par le niveau le plus élevé qu’atteignent les eaux, les emprises de ligne de haute tension sur une distance de 25 km de par et d’autre, il ne faut pas construire tout près ou en dessous des lignes de haute tension, les établissements insalubres, des explosifs, les emprises de des cimetières ne doivent pas contenir la construction », oriente l’architecte Bomboko Kalyana.

Il faut noter que le non-respect des normes de l’urbanisme et de l’habitat en ville de Butembo  expose certains habitants à perdre leurs immeubles pendant la modernisation des voiries.

Retenez que le service d’habitat dépend du ministère de l’urbanisme et habitat. Ce ministère avait été scindé à deux services dans chaque province en 2007, pour ainsi faire opérationnaliser le service de l’urbanisme et celui de l’habitat.

                                                                        Samuel Lukalango