Butembo : Pour l’ITPGE, la Cour constitutionnelle a oublié d’instruire le dossier de l’AFDC qui contenait les pièces prouvant la victoire de Rose Tuombeane

Butembo : Pour l’ITPGE, la Cour constitutionnelle a oublié d’instruire le dossier de l’AFDC qui contenait les pièces prouvant la victoire de Rose Tuombeane

15. mars 2024 Allgemein 0

L’initiative Tuombeane pour la Promotion de la Paix, la bonne Gouvernance et de l’Entrepreneuriat, ITPGE, constate que la Cour Constitutionnelle aurait oublié le dossier de l’Alliance des Forces Démocratiques du Congo, AFDC Butembo. Cette structure l’a indiqué dans une déclaration rendue publique ce vendredi 15 mars 2024.

Dans cette déclaration lue par Grace Sivaketya, l’ITPGE se désole du fait que le dossier de Rose Tuombeane  figure parmi les 4 dossiers que le président n’avait pas retrouvé.  Cette structure pense qu’il s’agit d’une erreur matérielle due à l’arrangement du dossier.

L’ITPG demande ainsi à la Cour constitutionnelle de bien vouloir rectifier cette erreur en cherchant le dossier de l’AFDC Butembo car, dit-elle, le peuple a voté massivement pour Madame  Kahambu Tuombeane Rose pour sa bravoure dans la recherche de la paix et la défense de la population de la partie Nord de la province. « Nous demandons à la cour constitutionnelle de bien vouloir rectifier cette erreur en cherchant ce dossier de l’AFDC Butembo. Le peuple a voté ses élus dont Madame Kahambu Tuombeane Rose pour sa bravoure dans la recherche de la paix, pour sa bravoure dans la défense de la population du Nord-Kivu en général, du Grand Nord en particulier. Nous espérons à l’intégration de ce dossier oublié par erreur afin de permettre à notre combattante élue massivement le 20 décembre 2023 à poursuivre son combat au parlement en faveur de la paix, unique besoin des Norkivuciens et des Ituriens », recommande l’ITPG.

Il convient de noter que pour la circonscription urbaine de Butembo, la Cour constitutionnelle a proclamé le 12 mars dernier, Rémy Mukweso, Jeanine Katasohire, Mbusa Nyamwisi et Mbindule Mitono, en qualité de députés nationaux.

                                      Samuel Lukalango