Butembo : Pasteur Saanane sur les 3 ans de l’état de siège : « ça ne sert à rien de vivre des mesures particulières d’autant de contraintes alors qu’on ne sent pas la différence du temps et des actions »

Butembo : Pasteur Saanane sur les 3 ans de l’état de siège : « ça ne sert à rien de vivre des mesures particulières d’autant de contraintes alors qu’on ne sent pas la différence du temps et des actions »

11. mai 2024 Allgemein 0

« L’Etat de siège a démontré ses limites dans la gestion de l’administration de notre zone. Telle que formulée au départ, la mission de l’Etat de siège était de stabiliser durablement notre zone en guerre depuis les années. Mais aujourd’hui, on ne sent pas pourquoi elle doit rester en train de briller par sa marque formelle alors que dans le fond, le pays est agressé et les civils en souffrent malheureusement».

Message du Président de la Société Civile Forces Vives de Butembo au cours du point de presse qu’il a animée Mercredi 09 Mai 2024 dans son office. Révérend Pasteur MATHE SAANANE demande au gouvernement de replacer sa confiance aux civils qui n’ont pas démérité jusque-là, selon l’état de la République Démocratique du Congo. « On a assez de l’état de siège. On était parti jusque Kinshasa. Sous l’égide du Président de la République, tous nous avions évalué la présence de l’Etat de siège et nous suivions le fait les objectifs définis. Voilà que le pays reste agressé au même temps que l’on avait des civils. Je ne fais aucun plaidoyer pour les civils comme s’ils étaient assoiffés du pouvoir mais pour dire vrai l’Etat de siège a démontré ses limites. La même confiance que le Président avait placée aux civils, qu’il fasse la même chose et rapprocher le mariage civilo-militaire pour le bien de nos populations. Telle que formulée au départ, la mission de l’Etat de siège était de stabiliser durablement notre zone en guerre depuis les années. Mais aujourd’hui, on ne sent pas pourquoi elle doit rester en train de briller par sa marque formelle alors que dans le fond, le pays est agressé et les civils en souffrent malheureusement. A mon avis, ça ne sert à rien de vivre des mesures particulières d’autant de contraintes et que sur le plan opérationnel, on ne sent pas la différence du temps et des actions » a demandé Pasteur MATHE SAANANE, Président de la Coordination urbaine de la Société Civile Forces Vives Butembo.

C’est depuis le 06 Mai 2021 que l’Etat de siège a été décrété par le Président de la République Démocratique du Congo pour les provinces du Nord-Kivu et de l’Ituri. Les rebelles et les groupes armées ne cessent de réapparaitre sur la scène pour nuire à la tranquillité sociale malgré les démarches de désarmement et démobilisation observées.

A travers les structures citoyennes, les communautés autochtones demandent incessamment la paix pour vaquer librement à leurs occupations.  Dans les territoires du Nord-Kivu, des communautés locales sont de fois sensibles et sursautent même au passage des certaines Organisations des Nations Unies jugées moins légitimes par expérience.

                            Jures Kizito