Butembo-Lubero : La Représentation des Etudiants dénonce l’arrestation d’un étudiant par des miliciens FPP près de Kanyambi

Butembo-Lubero : La Représentation des Etudiants dénonce l’arrestation d’un étudiant par des miliciens FPP près de Kanyambi

21. mai 2024 Allgemein 0

La représentation des Etudiants au Congo REC Butembo-Lubero plaide pour la sécurisation de toute la population en général et des étudiants en particulier. Elle lance ce plaidoyer 48 heures après la détention de l’étudiant ERIC KIPUNI de l’ISDR-KITSOMBIRO par les miliciens du groupe FPP prétendus WAZALENDO, dans la localité de Mutongo près de Kanyambi, en territoire de lubero. La REC salue l’implication communautaire tout pour la libération de cet apprenant.

S’exprimant à ce sujet, KAKULE SUPU PASCAL coordonnateur de la Représentation des Etudiants au Congo REC Butembo-Lubero, a tour d’abord condamné l’arrestation de l’étudiant ERIC KIPUNI de l’ISDR KITSUMBIRO par des miliciens de FPP.

Il s’inquiète que les étudiants soient victimes de l’insécurité grandissante imposée par des groupes armés.

KAKULE SUPU PASCAL salue l’implication de l’administrateur du territoire de Lubero, des cadres de la société civile et les autorités académiques de l’ISDR-KITSUMBIRO qui ont concouru à la libération de l’étudiant ERIC KIPUNI.

« Nous remercions la société civile, l’administrateur du territoire, les camarades de KITSUMBIRO et tout le monde qui nous a aidé dans la recherche de ce camarade innocent. Nous nous adressons aux autorités compétentes, à l’armée, à l’administrateur du territoire à tout le monde qui nous écoute que les camarades étudiants, aujourd’hui sont aussi victimes de cette guerre. Nos parents sont des déplacés de guerre, nous étudions dans de mauvaises conditions. Lorsque nous commençons à devenir les cibles de ces atrocités, cibles des certaines personnes qui seraient des congolais. On se dit, est-t-il logique! Le moment est propice aux groupes armés de joindre leurs efforts à ceux des forces armées de la république et de sauver ce pays. En tout cas nous condamnons ces actes et surtout à l’égard des étudiants. Ce pays à besoin de ces étudiants après leur formation. C’est-à-dire l’étudiant doit être protégé et d’étudier dans des conditions conformes », plaide. KAKULE SUPU PASCAL.

L’arrestation de l’étudiant ERIC KIPUNI serait liée aux conflits fonciers. Ces miliciens sont doigtés de tracasser la paisible population, dans cette partie de la province du Nord-Kivu.

Georges LOMBA