Butembo : Les étudiants sèchent les cours en soutien aux militaires qui se battent pour la paix

Butembo : Les étudiants sèchent les cours en soutien aux militaires qui se battent pour la paix

12. février 2024 Allgemein 0

Les activités académiques n’ont pas eu lieu dans tous les Etablissements de l’Enseignement Supérieur et Universitaire ce lundi 12 Février 2024. A Butembo, cet état a répondu au communiqué de la Représentation des Etudiants du Congo , Rec Butembo-Lubero. Le soutien à tous ceux qui combattent pour la paix en est la raison.  

Suite à l’insécurité qui fait l’actualité à l’Est de la RDC en général et particulièrement à Goma, Beni villes et territoire  en province du Nord-Kivu et la grande partie qui lie le Nord-Kivu à la province de l’Ituri dont Mangina, Mambasa et environs, les étudiants s’unissent à ceux qui combattent pour la paix.

Dans un communiqué rendu public le 11 Février 2024, la REC Section de Butembo a suspendu les activités académiques, spécialement du lundi 12 au Mardi 13 Février, comme pour manifester son soutien aux Forces Armées de la République Démocratique du Congo.

En ville commerciale, les étudiants ont veillé à la mesure de cette structure qui gère ces apprenants des Universités et Instituts Supérieurs. Ce, à travers une ronde que nous avons effectuée au sein des Etablissements   de l’ESU de la place.

Aux avant-midi de ce lundi, une présence négligeable de certains étudiants sur les sites universitaires. Nombreux nous confient que leur présence est due à la moindre accessibilité de l’information faute d’appareils et moyens de communication d’usages.

D’autres sont ceux qui savaient qu’il y avait grève mais nouveaux de leur état, ils sont venus s’imprégner de l’effectivité du message. Formés en groupuscules dans nombreuses institutions, ils se rendent compte que les enseignants n’étaient pas disposés à donner cours. Ainsi, les sites se sont vidés d’étudiants vers midi.

C’est au cours d’une inspection que nous avons effectuée dans les quatre communes de la ville que nous nous avons constaté que malgré la suspension momentanée des activités académiques, des services administratifs ont évolué à la normale bien qu’en faible mobilisation du personnel constaté chez plusieurs. De l’UOR-Butembo, FAB, ISAM, ISC, UAC, ISDR-Kitsombiro, ISP-Muhangi à Butembo à l’UAKi, que nous avons visitées, les sites universitaires  sont restés enfin vides d’étudiants et aucun enseignement n’a vu le jour ce lundi 12 Février.

Etant d’avis avec cette activité de la REC, certaines autorités académiques estiment que cette structure estudiantine devrait suivre la procédure mieux adaptée pour minimiser les éventuels dégâts avec la collaboration de la sous conférence des Etablissements de l’ESU à Butembo. « En réalité, nous sommes d’accord de ce courage que la Représentation des étudiants a pris sur le plan national et que ceux de Butembo se l’ont approprié. Puisque c’est vrai que la situation sécuritaire prend de l‘ampleur dans notre partie de la RDC  et c’est normal que tous, nous nous unissions pour la paix. C’est normal que chacun se l’approprie. Néanmoins, nous pouvons quand- même déplorer ce manque de collaboration entre les étudiants et le corps de la conférence sous régionale des établissements de l’ESU à Butembo. Tout cela c’est parce que nous connaissons mieux les comportements des étudiants jusqu’au point même que certains dérapages se font constater quand une question comme celle-là n’est pas encore bien cernée. Voilà nous souhaitons, quand il y a une question aussi délicate et sensible comme celle-là, que les étudiants prennent le courage d’être conseillé pour une orientation pouvant conduire à une harmonie dans toutes les actions responsables qu’ils posent pour le bien commun »  a livré NORBERT PALUKU VAGHENI, Professeur, Directeur Général de l’ISC-Butembo, joint en plein service.

Une marche jugée et souhaitée pacifique est organisée par la REC Butembo-Lubero. Elle partira de la station Takenga à 11h30 pour culminer à l’Eglise POLYGLOSSA MGL à 13h30 où un culte œcuménique est à l’ordre du jour pour exprimer soutien aux acteurs de paix à l’Est de la République Démocratique au Congo.  

Les écoles primaires ont été en activité. En ce temps que les écoles secondaires sont en pleine session d’examens, les activités socioéconomiques n’ont connu aucune perturbation.    

  Jures Kizito