Butembo : Le Service Genre, Famille et Enfant évalue positivement la passation de la journée dédiée aux droits de la femme

Butembo : Le Service Genre, Famille et Enfant évalue positivement la passation de la journée dédiée aux droits de la femme

12. mars 2024 Allgemein 0

La journée du 8 mars s’est passée sans aucun incident. Cette confirmation a été donnée ce lundi 11 mars 2024 par le Service urbain Genre, famille et enfant de la ville de Butembo. 

Madame le Chef de Bureau de ce service encourage les femmes qui se sont appropriées cette journée.

Célébrée sous méditation et les parties prenantes vêtues des tenues noires, Madame MABANZA DIBI Odile, son responsable souligne que les femmes ont pris cette journée pour une occasion de dénoncer l’insécurité qui sévit à l’Est de la RDC dont la paisible population est victime.

MABANZA DIBI salue la célébration de la messe d’action de grâce à faveur des femmes par l’Evêque de Butembo-Beni. A l’en croire, cette messe était pleine des bénédictions.

« La journée du 8 mars s’est bien passée parce que nous avions été bénis par la grâce de son excellence Monseigneur l’évêque du diocèse de Butembo-Beni soit notre invité de marque qui nous a prêché la bonne nouvelle à la cathédrale mater ecclésia et avec toute son équipe. C’était pour la première fois depuis qu’on a commencé à organiser les journées du 8 mars en ville de Butembo que son Excellence Monseigneur l’Evêque célèbre une telle messe avec les femmes. Il nous a prodigué beaucoup de conseils. Nous avons vu que les femmes se sont appropriées cette journée, toutes vêtues en noir. Le principal message était à ce que la paix soit restaurée de la RDC. C’est depuis 2014 qu’on est en train de décapiter la paisible population : femmes, hommes et enfants. En tout, on n’épargne personne. C’est pourquoi nous avons lancé un grand message en disant que non, il faut mettre fin à la guerre pour accélérer le rythme de la protection de la femme. Puisque, il n’y a pas le développement sans la femme et la femme ne peut pas se développer sans la paix. Qu’on en finisse cette sorte de tracasserie », évalue-t-elle.

Dans son message phare, le Pasteur de l’Eglise de BUTEMBO-BENI avait appelé les femmes à être partisanes de la paix.

Georges LOMBA