Beni : Déploiement d’une nouvelle unité des FARDC à Kasindi, l’autorité locale précise que ce n’est pas le fruit des revendications populaires

Beni : Déploiement d’une nouvelle unité des FARDC à Kasindi, l’autorité locale précise que ce n’est pas le fruit des revendications populaires

12. mars 2024 Allgemein 0

Déploiement à KASINDI de nouveaux militaires FARDC du 3416e régiment militaire dans cette partie du territoire de BENI. La     présentation a eu lieu ce lundi 11 mars 2024. Le Colonel LIG BONGO-NGHOKO JULES qui dirige ce régiment, demande à toute la population  du groupement BASONGORA de conjuguer les efforts avec les forces de sécurité.

L’Officier militaire a donné ce message en pleine parade hebdomadaire   de lundi 11 mars 2024.    Pour sa  part, KAMBALE SIVAVUYIRWA Barthelemy,  fonctionnaire délégué a, dans une interview accordée à la presse locale, relayé le message du Commandant de ce nouveau régiment dans la zone.

L’autorité administrative locale KAMBALE SIVAVUYIRWA BARTHELEMY a accueilli le colonel LIG BONGO-NGHOKO JULES du 34-16èm régiment au côté  des plusieurs officiers  militaires.

Cette  Permutation des éléments des  FARDC   est une décision de la haute hiérarchie militaire

Il a invité la population du poste frontalier de KASINDI à travailler normalement avec ces nouveaux militaires en alertant en cas d’un mouvement suspect.

Et de préciser que la venue de ces militaires n’est pas suite aux revendications des populations. « Cette relève  militaire est normale »,  a  ajouté le patron de l’administration.

Le colonel  LIG BONGO-NGHOKO Jules du 3416e régiment va contrôler la chefferie  des BASHU et  les entités de l’axe KASINDI-BULONG. Lui et sa   suite viennent dans cette zone en remplacement du 2102e régiment dirigé par le Colonel  BIGAYA.

Rappelons que la cessation des activités a fait suite au meurtre par balle d’un habitant à Kasindi en territoire de Beni. La victime est nommée  NGURU MAPASA SHAMAENE Marcel, patron du SHOP situé au cœur du poste frontalier de Kasindi.

L’homme a été abattu par des hommes inconnus dans la nuit de mardi 6 au mercredi 7 février 2024.

En réaction, les forces vives, sous noyau du groupement BASONGORA, ont décrété des journées ville morte à Kasindi.

MUYISA LUVALYA, depuis KASINDI