Butembo : Le REDHO propose la séparation des détenus atteints de la conjonctivite d’avec d’autres, non seulement à Kakwangura mais aussi dans d’autres cachots

Butembo : Le REDHO propose la séparation des détenus atteints de la conjonctivite d’avec d’autres, non seulement à Kakwangura mais aussi dans d’autres cachots

18. mai 2024 Allgemein 0

Le Réseau pour les Droits de l’Homme, REDHO-Butembo plaide pour la séparation des détenus déjà atteints par la maladie de la conjonctivite d’autres détenus dans les milieux carcéraux. Ce regroupements d’organisations de défense des droits humains s’inquiète que cette maladie soit déclarée non seulement à la prison centrale de Butembo, mais également dans autres cachots de la ville.

Dans une lettre ouverte adressée au Procureur de la République près le Tribunal de Grande Instance de Butembo et à l’Auditeur Militaire de Garnison de Butembo, rendue publique ce samedi 18 mai 2024, le REDHO-Butembo sollicitela séparation des détenus malades de la conjonctivite aux autres détenus.

Selon le REDHO, cette séparation, pourra tant soit peu épargner d’autres locataires de la prison centrales de Butembo contre la pathologie Apollo.

 « Le cachot de l’auditorat militaire de Butembo qui a enregistré certains détenus atteints par la conjonctivite. Nous remercions la Division Provinciale de la Santé DPS-Butembo via la zone de santé de Butembo et le CICR pour la prise en charge des malades », félicite le REDHO, dans un communiqué signé par son Coordonnateur, maître MUHINDO WASIVINYWA.

Rappelons que, dans le cadre de stopper cette résurgence de la conjonctivite à la prison centre de Butembo, le Maire de Butembo, le Médecin traitant affecté à cette maison de correction et le directeur de la prison centrale de Butembo dite « KANGWANGURA » se sont réunis le mardi dernier pour statuer sur cette situation sanitaire.

Au sortir de cette rencontre, le directeur de la prison centrale de Butembo avait dit que, désormais la visite de détenus se fera au parloir, et non plus à l’intérieur de la prison.                           

Les cas de maladie à la conjonctivite étaient dénombrés à 144 le mardi 14 mai 2024.                             

Georges LOMBA