Butembo : Docteur Kalima Nzanzu recommande aux députés d’initier une loi interdisant de fumer en public

Butembo : Docteur Kalima Nzanzu recommande aux députés d’initier une loi interdisant de fumer en public

2. juin 2024 Allgemein 0

Journée mondiale sans tabac chaque 31 mai de l’année. Le Docteur Kalima NZANZU, médecin traitant à l’hôpital Matanda en ville de Butembo exhorte les députés à penser l’élaboration de la loi portant interdiction de fumer dans les lieux publics.

Au cours d’une interview accordée à Radio Elimu de l’UOR le 31 mai dernier, en son cabinet de travail, Docteur Kalima NZANZU a indiqué que les personnes qui vivent aux alentours des fumeurs sont plus exposées aux risques de la fumée de la cigarette. Celles-ci inhalent la grande quantité de la fumée vers l’extérieur, enchaîne notre interlocuteur.

Ce Chef des Travaux affecté à la Faculté des Sciences de la Santé à l’Université Officielle de Ruwenzori, UOR-Butembo, a fait entendre que sous d’autres cieux, il est strictement interdit de fumer la cigarette en public. Une raison de plus de la motivation de sa demande qui vise à faire face à la consommation de ce produit toxique.

« Les fumeurs propulsent la fumée dans les périphéries. Ce sont les gens qui sont dans leurs alentours ou qui vivent avec les fumeurs couramment qui fument plus qu’eux. C’est comment ça qu’on va parler de fumeurs actifs et passifs. Le fumeur actif est celui qui a sa cigarette et le fumeur passif est celui qui vit avec le fumeur. Il fume plus que le fumeur. Le mieux est de ne pas commencer à fumer. Si vous vivez avec un fumeur, vaut mieux chercher sa chambre. Dans d’autres pays, il y a maintenant ce qu’on appelle les isoloirs. Normalement, on ne doit pas fumer en public. Dans d’autres pays, il y a des endroits spéciaux où vous devez aller fumer. On ne veut même pas sentir l’odeur de la cigarette. On peut déjà le faire même ici chez nous. Ces sont les députés qui doivent initier une proposition de loi dans ce sens. Une fois cette loi est votée, le Président promulgue et ce sera maintenant aux personnels spécialisés qui vont appliquer la loi », recommande le Docteur Kalima NZANZU

Notons que, le tabagisme est la plus importante épidémie évitable à laquelle les soignants sont confrontés.

C’est depuis1987 que l’Organisation Mondiale de la Sante, OMS avait jugé mieux d’instituer la journée mondiale sans tabac dans le but de faire mieux connaître, partout dans le monde, l’épidémie de tabagisme et ses effets mortels.

Ainsi, cette journée a-t-elle été méditée pour l’année 2024 sous le thème : « Protéger les enfants de l’ingérence de l’industrie du tabac ».

Victoire Pozite