Butembo : Des kimbanguistes souhaitent que l’histoire de Simon Kimbangu soit enseignée à l’école comme cela se fait pour d’autres héros

Butembo : Des kimbanguistes souhaitent que l’histoire de Simon Kimbangu soit enseignée à l’école comme cela se fait pour d’autres héros

6. avril 2024 Allgemein 0

Commémoration ce samedi 6 avril 2024, du 103 ème anniversaire du combat spirituel de SIMON KIMBANGU en République démocratique du Congo. L’Église de Jésus-Christ sur la terre par son envoyé spécial, PAPA SIMON KIMBANGU EJCSK direction urbaine ville de Butembo, a organisé notamment un culte pour marquer d’un cachet spécial cette journée. 

Les activités à la portée de cette journée ont été amorcées le matin de ce samedi par une caravane motorisée sous rythme de la fanfare.

Cette marche est partie des enceintes de cette Église , au quartier Matanda, passant par le rond-point dit SOFICOM pour chuter à la paroisse VUHIMA.

Là, la prédication, l’histoire de SIMON KIMBANGU, les mots de circonstances ont été prononcés.

Satisfaits des  résultats de la lutte de l’honoré, les Kimbangistes de Butembo remercient l’état congolais d’avoir institué cette journée jugée d’importance dans la nation congolaise voire en Afrique.

<<L’état congolais a eu raison parce que, au regard de la sieur et du sang versés par papa Simon KIMBANGU pour libérer les peuples noirs, il était finalement temps qu’on puisse lui rendre l’ascenseur. Ainsi, commémorer le 6 avril, est une occasion en or pour nous d’honorer ce grand personnage qui ne doit désormais plus être destiné aux seules Kimbanguistes, mais doit bien devenir un patrimoine national, même si malheureusement, sciemment ou inconsciemment le monde, particulièrement le Congo continue de le méconnaître. Pour être clair, papa Simon KIMBANGU, a payé le prix fort de sa vie pour que les noirs soient émancipés et les résultats de sa lutte ont été ressentis jusqu’au de-là des frontières africaines.>>, a-t-on entendu du discours prononcé par KITAKYA Isaac.

Dans son mot de circonstance, le représentant du maire de Butembo, PALUKU KUKULYA exhorte les Bubolais à imiter les vertus héroïques de Simon KIMBANGU.

<<Chaque congolais devrait suivre le modèle du prophète>>, résume-t-il.

Se confiant à la presse au terme de l’activité, le secrétaire de l’église Kimbanguiste à Butembo souhaite que, l’histoire de Simon KIMBANGU soit apprise à l’école comme c’est le cas de Emery PATRICE LUMUMBA et Mzee Laurent Désire Kabila.

<<Papa Simon KIMBANGU, c’est le premier africain à avoir dit ouvertement non aux velléités colonialistes occidentales. Au jour d’aujourd’hui si nous célébrons LUMUMBA, si nous parlons de Laurent Désiré Kabila et de tous les autres héros africains, parfois nous avons tendance à oublier  qui a commencé la lutte bien avant tous ces personnages-là. Papa Simon KIMBANGU commence sa lutte anticolonialiste le 6 avril 1921. Tous les autres que nous célébrons, la plupart du temps sont ceux qui sont venus après 1960. Mais le combat qui a été  mené par papa Simon KIMBANGU daté de bien avant. Et si nous voyons la façon dont il a été traité par les colonialistes, je peux vous assurer que nous pouvons être tentés de dire qu’il est l’ancêtre des héros africains, l’ancêtre de tous les autres combattants qui ont milité pour que la race noire puisse acquérir son indépendance. Par exemple aujourd’hui on nous apprend de LUMUMBA qu’il a été exécuté, on nous apprend que Laurent Désiré Kabila a été tué dans le cours d’histoire à l’école et ailleurs, mais on refuse de nous dire que papa Simon KIMBANGU a passé 30 ans de prison pour avoir dit non à la méthode colonialiste.>>, montre PALUKU KISATIRO Isaac.

Le 6 Avril de chaque année est déjà décrété en  journée chômée, mais payée sur toute l’étendue du territoire national en République Démocratique du Congo.

Georges Lomba