Butembo : Des inconnus ont brûlé une partie du pont reliant la concession de l’ITAV à la cellule Vusenzera, des fumeurs de chanvre pointés

Butembo : Des inconnus ont brûlé une partie du pont reliant la concession de l’ITAV à la cellule Vusenzera, des fumeurs de chanvre pointés

8. février 2024 Allgemein 0

Des inconnus ont brulé une partie d’un pont au quartier Vutsundo la nuit du mercredi 07 à ce jeudi 08 Février 2024. Il s’agit d’un moyen de communication qui relie les axes Nduko, Vusenzera, Kasongomi et le centre-ville passant par l’ITAV Butembo. Alors que certains attribuent cette action incivique aux déçus du match des léopards dominés par la Côte d’ivoire la même nuit, le chef de la cellule comme nombreux usagers l’attribuent aux fumeurs de chanvre et aux ennemis du développement.

La situation reste encore préoccupante dans cette partie de la commune Kimemi.A notre arrivée sur le lieu, l’on aperçoit des engins roulants qui peuvent traverser malgré eux avec plusieurs risques d’accidents.

Il faut attendre désormais assez de temps pour que l’on soit capable de franchir le plancher brûlé par des pneus qui fumaient encore.

Aucun témoin n’a été trouvé sur le lieu. Selon nos sources rencontrées sur le lieu, c’est juste tôt le matin de ce jeudi que ce signe jugé de non patriotique a été constaté et par les conducteurs taximen, les habitants, les usagers de passage et les autorités publiques sur le lieu.

Tout en condamnant cet acte, tour à tour, nombreux estiment que c’est un geste des inciviques sans noms qui l’auraient posé.   

L’un de ceux qui se livrent à nous, conducteur de la place nous révèle sa propre représentation, hors micro et sous couvert d’anonymat. Il accuse une université de la place de n’avoir pas associé les fils de ce coin à ce projet estimé de développement pour savoir leur priorité et la qualité des matériaux à utiliser. « Journaliste, c’est vrai que parmi vous, il y a certains responsables qui disent la vérité et d’autres sont manipulés pour faire croire des choses sans fondements. Beaucoup de gens vous trompent pour se faire des noms dans la ville ou bien pour des raisons de campagne. La population d’ici apprenait que le projet avait été communiqué pour beaucoup des milles de dollars mais si vous voyiez l’état, vous pouvez regretter. Les gens peuvent se fâcher. Ce que vous pouvez aussi savoir est qu’il y avait d’abord des bus universitaires qui, lorsqu’on commençait à construire, eux seuls étaient autorisé à franchir le pont comme si les autres pouvaient peser dessus et nous autres, on était contraint à contourner les petits ponts dangereux de Vutsundo avec la surconsommation du carburant, qui serait fier de ça ? », s’interroge-t-il.

Le chef de cellule de Katali/Vusenzera joint pour ce fait pense que c’est juste une action incivique d’une bande des voyous, qui pourront faire objet d’une enquête. KAMBALE KIMBUNDU JUSTIN pointe du doigt des présumés fumeurs de chanvre et leurs pairs inciviques. Ainsi condamne-t-il l’action.

« Au réveil de ce jeudi, lorsqu’on est arrivé au pont, on a constaté qu’il était déjà brûlé avec le pneu. Donc on ne peut pas savoir comment le pont a été brûlé. Nous autres, on pense que ce sont des fumeurs de chanvre parce qu’il y a des fois où les gens qui n’ont pas de cerveau ordonné se permettent de poser des actions inacceptables et puis ce qui m’étonne c’est que de fois vous voyez des gens qui disent que non, il faut que ce pont finisse ici pour qu’on amène un autre de niveau plus moderne à matériaux durables. On ne peut pas empêcher aux engins de circuler comme les gens estiment que passer par le contour de Vutsundo, ça devient un long et détourné chemin. C’est comme cela que vous le voyez forcer leur passage là-bas. Nous allons continuer à investiguer parce que des actions comme ça sont parmi les plus mauvaises en tout cas » a déclaré JOSEPH KATEMBO KIROKYAGHULA, Chef de cellule de Kathali Vusenzera. 

Ce pont ouvrant sur Vusenzera présente un énorme danger, comme nombreux d’autres en ville Butembo.

Des enfants sont vus s’amuser à ce lieu assister la débrouillardise des engins et usagers pour franchir. Comme pour confirmer les potentielles risques sur le lieu, c’est au soir de ce jour que l’on a appris que le mardi 06 Février 2024, un accident d’un conducteur moto provenant du champ du côté ouest de la ville s’était produit sur le même endroit du quartier Vutsundo jusqu’à se renverser dans la rivière avant d’en sortir avec des blessures.

Jures Kizito