Butembo-Chefferie des Bashu : Société civile de Bulengera et services étatiques ont échangé sur les voies d’éradiquer les tracasseries routières

Butembo-Chefferie des Bashu : Société civile de Bulengera et services étatiques ont échangé sur les voies d’éradiquer les tracasseries routières

27. mai 2024 Société 0

Les tracasseries routières font la Une de l’actualité en ville commerciale de Butembo. Entretemps, plusieurs couches de population se mobilisent pour éradiquer cette pratique. Cas concret, en commune de Bulengera, la société civile, les chauffeurs, les manutentionnaires ainsi que les agents de la CNPR-Butembo et chefferie des  Bashu se sont réunis ce lundi 27 mai 2024 au Rond-Point Vuhira.

 A en croire John Kameta, président de la société civile de Bulengera, les chauffeurs sont victimes des tracasseries routières en commune Bulengera. Pour ce faire, les participants à ces échanges ont mis un accent particulier sur la lutte contre les tracasseries fiscales en ville de Butembo.

Au cours de cette séance, John Kameta a recommandé le mariage entre les parties prenantes afin d’éradiquer cette problématique de circulation routière. 

Cette assise a connu la participation du Colonel chargé des relations civilo-militaires, du responsable de la CNPR en chefferie de Bashu, le chef adjoint de la CNPR-Butembo et l’inspecteur de l’environnement chargé de ressources forestières. Les participants ont sollicité leur implication en vue de faire face à la tracasserie de circulation routière. 

En rappel, un chauffeur s’était renversé de l’essence le 10  mai dernier devant le bureau de la PCR-Butembo pour exprimer son ras-le-bol jusqu’à perdre la vie, une attitude que sa famille biologique a jugé d’héroïque pour hausser le ton en faveur des populations « opprimées » de la tracasserie routière.   

Dagzos Bailanda