Butembo-Beni : Mgr Sikuli aux femmes « Au regard de la situation que nous vivons, surtout au Sud…soyez vigilantes pour ne pas pactiser avec l’ennemi »

Butembo-Beni : Mgr Sikuli aux femmes « Au regard de la situation que nous vivons, surtout au Sud…soyez vigilantes pour ne pas pactiser avec l’ennemi »

8. mars 2024 Allgemein 0

L’Evêque de Butembo-Beni appelle la femme à plus de vigilance en ce moment où le pays fait face à la guerre au Nord-Kivu et en Ituri. Monseigneur SIKULI PALUKU Melchisédech a donné ce message ce vendredi 8 mars 2024 au cours de la messe qu’il a présidée en la Cathédrale de Butembo à l’intention des femmes de différentes confessions religieuses qui célébraient la journée dédiée à la promotion des droits de la femme.

Dans son homélie, l’Ordinaire du lieu a amorcé par l’invitation de la femme à éduquer les gens à  l’amour vrai partout où elle vit en commençant par la famille. Dans la foulée, Monseigneur SIKULI a indiqué que la femme doit se méfier de tout ce qui détruit.

Ce qui détruit, étant la guerre imposée à la population à l’Est de la RDC, l’appel de Monseigneur l’Evêque est sans équivoque.

« Au regard de la situation que nous vivons, surtout au Sud ; à Nyanzale, Kishishe, Rutshuru, Goma, Walikale et ailleurs, je vous exhorte à enseigner aux gens l’amour vrai, surtout le patriotisme en cherchant à promouvoir les choses qui contribuent à la paix et qui nous aident à être bien édifiés. Je vous prie d’éviter de collaborer avec des groupes qui ne visent pas du bien aux gens. Le grand danger qui guette certaines d’entre vous, c’est d’être une voie facile pour l’ennemi de nous attaquer. Soyez vigilantes quand vous accueillez des visiteurs pour ne pas pactiser avec l’ennemi sans le savoir », prêche Monseigneur SIKULI, dans une homélie prononcée en swahili.

Monseigneur SIKULI PALUKU Melchisédech a poursuivi que la contribution de la femme est importante pour mettre fin à la guerre ces jours, au regard du pouvoir naturel qu’elle a.

« La femme sait unir par la tendresse. Sainte Thérèse de l’Enfant Jésus disait qu’elle voulait être dans l’Eglise l’amour. La femme, avec sa capacité naturelle à prendre  soin, c’est être de manière éminente pour  la  société l’intelligence et le  cœur qui aiment et unissent en mettant de l’amour là où il n’y en a pas, de l’humanité là où l’être humain peine à se retrouver », ajoute-t-il, dans des propos recueillis par  Janvier Mamboleo de la Radio Communautaire de Butembo, RCB.

Pour conclure son homélie, Monseigneur l’Evêque a imploré pour que, par l’intercession de la Vierge Marie, Dieu accorde le respect des droits des femmes et que le Gouvernement de la RDC s’investisse davantage dans la scolarisation de la jeune fille car « éduquer une fille, c’est éduquer toute une Nation ».

Patient Akilimali