Beni : Une dizaine de morts lors d’une attaque ADF à Mangina-Mangodomu en pleine journée

Beni : Une dizaine de morts lors d’une attaque ADF à Mangina-Mangodomu en pleine journée

2. avril 2024 Allgemein 0

Les rebelles de forces démocratiques et alliées ADF-MTM ont signé depuis 10h de mardi 02 mars 2024  une nouvelle attaque en commune rurale de Mangina, une trentaine de kilomètres à l’ouest de la ville de Beni.

La journée, le bilan provisoire faisait état de 4 morts au côté de plusieurs maisons incendiées, sans identifier des disparus et autres dégâts collatéraux. Des sources sur place affirment que des victimes ont été exécutées en machette pendant près de  la RN44 route Beni-Mambasa.

« La situation de la commune de Mangina demeure pour l’instant alarmante, car la population ne connait  pas la direction de l’ennemi. La majorité des habitants se sont concentrent le long de la route craignant pour leur sécurité. Les locaux du centre de santé Mangodomu, ont été la première cible de cet assaut rebelle. Cette structure sanitaire a été consumée par ces terroristes », indiquent ces sources.

Le Président de la Société civile locale confirme que l’incident a été rapporté au quartier Mangodomu, entrée Sud de la commune. Là, l’ennemi a d’abord pris d’assaut le centre de santé Mangodomu  vendalisant ainsi les locaux de  cette structure sanitaire. C’était peu avant de s’en prendre aux civils.

Aux heures vespérales,  MUONGOZI KAKULE  VUNYATSI a parlé d’une dizaine de civils tués à côtés des dégâts humains. « Nous avons enregistré provisoirement 10 civils tués dont un malade au Centre de santé de référence de Mangodomu où on a eu également 6 motos  des infirmiers, la salle de consultation prénatale et une véranda incendiée. 5 maisons d’habitation, 10 portes des maisons de commerce sur 2 bâtiments et 3 kiosques incendiés. La Société civile de Mangina déplore  la non prise en compte des alertes de la  population depuis  presqu’un mois autour de la présence de l’ennemi  aux environs de la commune de Mangina », s’inquiète MUONGOZI KAKULE  VUNYATSI.

Vers midi, le trafic Mangina-Beni a repris, en dépit de la situation sécuritaire précaire.

Des mouvements des militaires, des éléments de la police et jeunes Wazalendo ont été observés partout.

De son côté, le capitaine Antony Mwalushay, porte-parole des opérations sokola1 Grand Nord fixe qu’il s’agit d’un groupe Islamistes MTM/ISCAP commandé par deux chefs terroristes Aboukas et Amigo, qui ont signé cette attaque. Il rassure que les forces loyalistes poursuivent l’ennemi.

                                                          Victoire Kikombi depuis Mangina