Beni : Plus de peur que de mal au  sujet des détonations de lundi soir à  Mangina, des wazalendo ont tenté de ravir une arme d’un militaire

Beni : Plus de peur que de mal au  sujet des détonations de lundi soir à  Mangina, des wazalendo ont tenté de ravir une arme d’un militaire

9. avril 2024 Allgemein 0

Situation sécuritaire du 8 avril 2024 en commune de Mangina, cité située à une trentaine de kilomètres à  l’Ouest de Beni-ville. Le bourgmestre de cette municipalité du territoire de Beni s’est finalement exprimé. KATEMBO SALAMU Emmanuel l’a  fait tard dans la soirée.

Il a  d’abord eu des entretiens avec les deux côtés FARDC et les patriotes Wazalendo avant de calmer la population.

D’après ses investigations, des jeunes Wazalendo voulaient ravir une arme des mains d’un militaire qui se rendent  au camp pendant que ces Wazalendo empruntaient la route Mangina-Mantumbi pour rejoindre aussi leur camp à Tuha.

Pour se défendre, ledit  militaire FARDC a tiré quelques coups de balles.

Ayant entendu des crépitements près de leur camp, d’autres militaires ont cru à une incursion de l’ennemi puis ont répondu en crépitant aussi des balles.

Une situation qui a occasionné une paniqué généralisée dans chef des habitants de Mangina.

La situation est redevenue à la normale depuis la soirée de ce même lundi. Les habitants des quartiers touchés par cette panique ont regagné leurs domiciles.

Toutefois, la vigilance doit caractériser tout le monde, conclut l’autorité communale.

Victoire Kikombi, à  Mangina