Beni : La société  civile s’inquiète de l’allure que prend la consommation des drogues, ces produits qui sont importés de certains pays voisins

Beni : La société  civile s’inquiète de l’allure que prend la consommation des drogues, ces produits qui sont importés de certains pays voisins

19. janvier 2024 Allgemein 0

Prolifération des maisons de vente de stupéfiants ce dernier temps en commune de Kyondo dans le territoire de Beni au Nord-Kivu. Plusieurs jeunes de cette municipalité s’donnent à la consommation des boissons fortement alcoolisées et à fumer du chanvre. Désolation de la société civile, forces vives noyau de la commune de Kyondo qui souhaite l’éradication de ces produits prohibés par les autorités compétentes.

Au cours d’une interview accordée à notre collaborateur de la commune de Kyondo, MBUGHA JUSTIN, Président de la société civile forces vives de la commune de Kyondo dit constater que ces drogues proviennent des pays voisins. Parmi ces pays, ce cadre de la société civile cite l’Ouganda.

Selon notre interlocuteur, ces produits traversent frauduleusement la frontière RDC-Ouganda. MBUGHA JUSTIN exhorte les autorités commises à la frontière à une vigilance tous azimuts. « C’est mieux qu’on éradique d’abord les gens qui fournissent le chanvre aux revendeurs. Toutes ces boissons fortement alcoolisées sont en train de traverser par fraude sous les yeux des agents de l’Etat qui savent là qu’on ne doit pas traverser avec ces produits. Les autorités qui sont sensées contrôler ces affaires doivent se mettre au travail afin que ces boissons fortement alcoolisées ne puissent plus traverser la frontière. Sont des boissons prohibées. Et la majorité de ces boissons nous viennent du pays voisin l’Ouganda. Si l’on arrive à contrôler cette frontière là nous n’aurons plus de dégâts », espère MBUGHA Justin.

Cette situation inquiète également le patron de l’administration dans ce coin. Au cours de l’animation de la parade hebdomadaire du lundi dernier, le Bourgmestre de la commune MUHINDO VYAGHULA JOICHIM appelle ses administrés à la prise de conscience et à la responsabilité pour éradiquer cette consommation abusive des stupéfiants dans son entité.

Reginald KAREM BIN VASAMBYA