Beni-Kasindi : La Société civile ne décolère pas, les journées sans activités continuent pour réclamer notamment la relève de militaires ‘‘brassard carotte’’

Beni-Kasindi : La Société civile ne décolère pas, les journées sans activités continuent pour réclamer notamment la relève de militaires ‘‘brassard carotte’’

12. février 2024 Allgemein 0

Toutes les activités ont été encore paralysées ce lundi 12 février 2024 sur toute l’étendue du poste frontalier de KASINDI en territoire de Beni. Conséquence du mouvement de grève non violent décrété par les sociétés civiles locales.

En réaction, le fonctionnaire délégué du gouverneur  KAMBALE SIVAVUYIRWA Barthelemy a, au cours de la parade animée à son bureau administratif, indiqué que  sa  hiérarchie est saisie du dossier.

Pour le patron de l’administration locale, les différentes reclamations des structures citoyennes  du groupement BASONGORA trouveront des solutions. L’administrateur militaire du territoire de BENI est saisi de la réclamation exigeant  le remplacement   certains agents de sécurité et de tous les éléments FARDC porteurs du brassard en couleur Carotte.

KAMBALE SIVAVUYIRW Barthelemy avoue que ce dossier a dépassé son niveau d’intervention.

Entre temps, la synergie des sociétés civiles est d’accord de permettre aux apprenants la passation de leurs épreuves dans différentes écoles.

L’un des cadres du centre scolaire de KASINDI contacté ce lundi 12 février 2024 hors micro, a confirmé la reprise des cours pour le mercredi prochain, seul le ministre de l’enseignement primaire secondaire et technique étant habilité à suspendre les activités liées au calendrier scolaire sur l’ensemble du territoire national Congolais. 

Pendant ce temps, la circulation a été timide à longueur de la journée sur l’artère principale et dans plusieurs rues et avenues de l’agglomération de KASINDI.

Bien plus, tous les services  douaniers   ont respecté l’appel à la journée ville morte.

Les sociétés civiles du groupement BASONGORA évaluent en 95 pourcent d’observance.

La grève continue ce mardi 13 février 2024 au poste frontalier de KASINDI, comme le confirme le Président de la société civile forces vives du groupement BASONGORA, MBASA MARCEL MUSUBAO.

Ce cadre de cette structure   remercie les   populations qui ont respecté les  journées  ville morte. Aussi, il appelle les sujets ougandais à ne pas traverser ce mardi pour les activités commerciales.

La cessation des activités fait suite au meurtre par balle d’un habitant à Kasindi en territoire de Beni. La victime est nommée  NGURU MAPASA SHAMAENE Marcel, patron du SHOP situé au cœur du poste frontalier de Kasindi.

L’homme a été abattu par des hommes inconnus dans la nuit de mardi 6 au mercredi 7 février 2024.

En réaction, les forces vives, sous noyau du groupement BASONGORA, ont décrété des journées ville morte illimitée sur l’ensemble cette partie du secteur de RUWENZORI.

Muyisa Luvalya depuis Kasindi