Beni : « Un civil peut faire quoi à l’extérieur à 22 h ? Si on t’emprisonne à 22h, on te relâche à 7 h (Administrateur de territoire aux habitants de Mangina)

Beni : « Un civil peut faire quoi à l’extérieur à 22 h ? Si on t’emprisonne à 22h, on te relâche à 7 h (Administrateur de territoire aux habitants de Mangina)

12. juin 2023 Allgemein 0

L’administrateur militaire du territoire de Beni, le colonel Ehuta Omeonga Charles rappelle que le couvre-feu n’est pas encore levé dans sa juridiction. Il l’a indiqué à la population de Mangina le dimanche 11 Juin 2023. C’était à la clôture de sa mission d’itinérance dans quelques entités du groupement Baswagha-Madiwe.

Le patron de l’exécutif en territoire de Beni a axé son dialogue sans tabous sur l’insécurité grandissante dans cette contrée. Devant plusieurs couches sociales de la population, cette autorité a rappelé que personne ne peut se retrouver à l’Extérieur à partir de 22h à part les services de sécurité qui doivent accomplir leur mission.

Elle exhorte à la population à signaler tout cas de dérapage de ses services à travers des alertes. L’administrateur militaire du territoire de Beni renchérit que la personne qui sera arrêtée lors des patrouilles devra être libérée sans condition le matin à 7h30minutes.

Toutefois, si la même personne est arrêtée 2 fois ou plus, elle sera corrigée.

« Le couvre-feu existe et Ça continuera oui, la loi est dure, mais c’est la loi. Un civil peut faire quoi à l’extérieur à 22 h ? C’est quand l’ennemi profite aussi. Tous arrangeons-nous pour résoudre les problèmes, mais à une seule condition , c’est ne pas pour l’amande, si le soldat attrape le civil et l’amène au cachot, il ne doit pas demander de l’argent au civil, sinon vous me signalez de Ça. On t’emprisonne à 22h et on te relâches le lendemain à 7 h. mais si tu exagéres tu deviens un repris de justice et tu mérites une bonne sanction pour que tu ne puisses plus reprendre les mêmes erreurs », a détaille l’Administrateur de Beni Il dans des propos recueillis par Jackson Bagheni.

Rappelons que, avant son échange avec la population de Mangina, l’administrateur militaire du territoire de Beni a conféré avec la population de Visiki et Cantine.

A Visiki par exemple, il était question pour cette autorité d’appeler la population au renforcement du mariage civilo-militaire. C’était à la suite de l’attaque des présumés maï-maï qui avait ciblé la position militaire de Visiki vers 3 heures de samedi 3 juin 2023. Les sources sur place ont révélé que 2 assaillants ont été neutralisés à coté de 2 militaires blessés.

                                                                               La Rédaction