RDC-Exetat 2024 : Grâce au plaidoyer des députés, le Gouvernement décide de la gratuité de la passation de ces épreuves pour les finalistes du Nord-Kivu

RDC-Exetat 2024 : Grâce au plaidoyer des députés, le Gouvernement décide de la gratuité de la passation de ces épreuves pour les finalistes du Nord-Kivu

7. mars 2024 Allgemein 0

Tous les élèves finalistes du secondaire en province du Nord-Kivu sont désormais exemptés des frais de participation à l’examen d’Etat, session 2024.  Cette annonce a été faite par l’honorable Rémy Mukweso à l’hôtel de ville de Butemb, ce jeudi 07 mars 2024.

En séjour en ville de Butembo avec sa collègue Jeanine Katasohire pour une mission humanitaire, le député national  Mumbere Mukweso Rémy, a tout d’abord indiqué à la presse que l’activité de ce jeudi 7 mars 2024 a consisté à identifier les groupes des déplacés et statuer sur les modalités de distribution de l’assistance.

La remise de cette assistance constituée des vivres et non vivres apprêtés par le gouvernement, devra se dérouler ce samedi 09 mars dans 4  sites communaux de la ville de Butembo.

Par ailleurs, l’élu de Butembo pour le compte de l’action des volontaires pour la Relève Patriotique, AVRP, a annoncé à la presse que les élèves finalistes du secondaire au sein de la province du Nord-Kivu sont désormais exemptés des frais de participation à l’examen d’Etat.

Ceci ressort des plaidoyers menés par des députés nationaux du Nord-Kivu, confirme-t-il.

« L’urgence actuelle c’est le retour de la paix. Mais, vous savez qu’il y a des urgences dans les autres urgences. C’est pourquoi, nous en tant qu’élus de Butembo, nous nous sommes dits que on va d’une manière humanitaire aux déplacés du Nord-Kivu, particulièrement à Goma, mais nous nous sommes dit que tous sont des déplacés y compris ce qui sont à Butembo, car tous sont victimes de la guerre. Par ailleurs, dans notre rencontre avec le premier ministre, nous avions aussi eu à décrocher la gratuité à la participation aux examens d’Etat pour nos finalistes. C’est un combat de vos députés et nous pensons que déjà au départ nous sommes en train de commencer notre mandat avec des signes qui montrent que nous sommes vraiment déterminés pour que les choses changent », s’enthousiasme Rémy Mukweso.

Pour sa part, le Président de la coordination urbaine de la société civile, le Révérend Pasteur Mathe Saanane salue cette initiative du gouvernement et les plaidoyers des élus en faveur de l’éducation des futurs cadres du pays.

Samuel Lukalango