Beni : 7 mois après les massacres à Mukondi, la Société civile procède à l’assainissement des tombes des victimes avant la messe de requiem

Beni : 7 mois après les massacres à Mukondi, la Société civile procède à l’assainissement des tombes des victimes avant la messe de requiem

31. octobre 2023 Allgemein 0

La société civile  de KASAMBIRYO/MUKONDI, localité située à au moins 7 kilomètres à l’Est de Kalunguta dans la chefferie des Bashu, territoire de Beni  appelle la population à participer  à une messe prévue ce jeudi 02 Novembre 2023, en mémoire d’une trentaine des victimes massacrées le 08 Mars dernier par les ADF. Elle sera célébrée dans le secteur catholique de Kalunguta, Paroisse de MAVOYA.

 Monsieur MUHINDO VYAMBWERA Lambert,  Président de cette structure citoyenne, la journée du lundi 30 octobre a été consacrée aux travaux d’entretien des tombes des civiles victimes de la barbarie des ADF/MTM du 08 Mars 2023. Cette messe sera célébrée par le curé de la paroisse de Mavoya.

La société civile annonce pour les jours avenirs la fixation des croix sur les tombes des victimes.  

« Le travail que nous venons d’effectuer c’est enchanté, nous remercions la jeunesse du village Kasambiro, Kihunga et Mukondi. Nous avions une grande tâche d’entretenir la place ou nos compatriotes sont enterrés qui avaient trouvé la mort dans le massacre du 08 mars. Il y a un message que nous communiquons aux différents habitants, amis, leaders. C’est ainsi qu’il est organisé une messe de requiem ici à Kalunguta qui sera célébrée par le curé de Maboya le 02 novembre 2023. Tout le monde est invité à venir participer. Mais aussi nous placerons des croix à chaque tombe. Ce lui qui peut venir pleurer avec nous qu’il soit le bienvenu. Depuis ce jour-là, le curé n’est pas arrivé pour bénir l’espace où nos compatriotes sont enterrés. Et les croix doivent être placées à chaque tombe mais aussi en mentionnant les noms des illustres disparus. »   

Bien qu’une petite accalmie règne dans cette localité, cet activiste de la société civile appelle les personnes de bonne volonté  à apporter de l’aide aux personnes dont leurs maisons étaient incendiées  par ces sanguinaires et qui ont du mal à regagner les villages car étant sans abris.

Pour rappel, 48 civils de Mukondi et Mausa ont été abattus par les ADF, le 08 mars 2023.

Le 14 mars, 14 civils respectivement de Mabulengwa et Kininga dans le groupement Buliki ont péri dans les attaques de ces mêmes rebelles.

Ensuite, 17 civils ont été achevés par ces ennemis de la paix dans les villages Mundiba et Maombi/Mabuku.

Il sied  de noter 19 civils ont été massacrés à Kirindera et 3 à Museya dans le Bashu au cours du même mois de mars.

Ces multiples attaques ont été à la base d’un déplacement massif de la population de ces villages vers les entités supposées sécurisées.

                                                                  Gloire Kasyangwa, à Kalunguta