UOR : Le CT MATESO analyse la prorogation du mandat des forces de l’EAC en RDC comme une contrepartie de la suppression des visas par quelques pays membres

UOR : Le CT MATESO analyse la prorogation du mandat des forces de l’EAC en RDC comme une contrepartie de la suppression des visas par quelques pays membres

8. septembre 2023 Allgemein 0

Le gouvernement congolais est appelé à élaborer les plans dans lesquels les organisations internationales doivent intervenir afin d’aboutir aux résultats reluisants. Cette exhortation émane du Chef des Travaux Elysée KASEREKA MATESO, enseignant attaché à la Faculté des Sciences Juridiques et Politiques, en département des Relations Internationales à l’Université Officielle de Ruwenzori, UOR-Butembo.

Il l’a dit au cours une interview accordée à Radio Elimu, la Voix de l’UOR, ce vendredi 8 septembre 2023.

Le Chef des Travaux Elysée KASEREKA MATESO a indiqué que l’évaluation et l’appréciation du travail de force de l’EAC sur terrain reviennent dans les attributions du gouvernement congolais. Ce chercheur pense que la prolongation du mandat de la Communauté d’Afrique de l’Est, EAC,  sur le sol congolais est  justifiée par le fait que les Etats membres de organisation régionale ont accordé une libre circulation à la République Démocratique du Congo par  la suppression du Visa.

Cet internationaliste estime par ailleurs  que la prolongation du mandat de cette force étrangère pour une durée de 3 mois en RDC  constitue un cadeau offert à cette dernière.

“Ceux-là qui doivent apprécier le mandat sont ceux-là qui ont invite les forces de l’EAC à venir participer à la sécurisation de l’Est. J’estime que, comme ils ont donné cette grâce de continuer avec le mandat, ils ont trouvé que d’un côté, l’EAC est en train de travailler selon les objectifs qu’ils se sont assignés même si la population peut avoir un avis contraire. A mon avis, il y a quelque chose qu’il faut étudier en profondeur. Est-ce que ce n’est pas parce que les Etats de l’EAC ont essayé de libérer le visa aux congolais ? Cette question peut être liée à cette prorogation du mandat de l’EAC. J’estime que ça doit avoir été une sorte d’un cadeau”, analyse le Chef de Travaux MATESO.

Notre interlocuteur a, pour ce faire, invité  la population de la République en général et  du Nord-Kivu en particulier  à rester  calme. Il renchérit que le gouvernement a différentes manières de travailler avec les organisations internationales.

Le chef des travaux Elysée KASEREKA MATESO a, en outre, invité le   gouvernement congolais à définir le plan dans les quels va intégrer les forces étrangères pour que dans l’unité afin d’aboutir aux résultats satisfaisants.

“Les trois mois ajoutés vont bientôt s’écouler. En réalité, l’EAC n’est pas en train de travailler. Le Gouvernement doit avoir un plan dans lequel on va intégrer les forces étrangères pour qu’ensemble, on arrive aux résultats voulus”, propose-t-il.

Notons que, c’est depuis l’année 2022 que les forces de la communauté d’Afrique de l’Est œuvrent dans la partie Est de la République Démocratique du Congo.  

Victoire POZITE