Nord-Kivu : Le Député Promesse MATOFALI invite le Chef de l’Etat, le Premier Ministre et le Gouverneur à résoudre les problèmes qui « massacrent » la population

Nord-Kivu : Le Député Promesse MATOFALI invite le Chef de l’Etat, le Premier Ministre et le Gouverneur à résoudre les problèmes qui « massacrent » la population

15. septembre 2023 Allgemein 0

Le député provincial Promesse MATOFALI YONAMA s’insurge contre la hausse du prix du carburant qui est un calvaire de plus qui s’ajoute à d’autres que vit la population. Cet élu de Butembo le démontre au cours d’une intervention sur TELE 50 ce vendredi 15 septembre 2023.

A en croire ce représentant du peuple, la population du Nord-Kivu est abandonnée par le Gouvernement de Kinshasa.

Son argumentaire repose sur le fait que la population de cette province vit beaucoup de situations difficiles auxquelles le Gouvernement central tarde à apporter des solutions souhaitées. « Depuis des années, nous vivons les massacres à Beni-Ituri, nous sommes confrontés à la menace de l’intégrité territoriale à Masisi-Nyiragongo-Rutshuru, ces territoires occupés par le M23, nous vivons la criminalité urbaine à Goma, Butembo et Beni, nous faisons face à l’instabilité du taux de change qui varie entre 2 500 et 2 700 Francs Congolais », amorce l’Honorable MATOFALI.

Dans la foulée, il montre qu’un autre calvaire vient de s’ajouter : la hausse du prix du carburant. « Le prix ne fait que galoper jour après jour. Un litre d’essence et de gasoil se négocie actuellement entre 3 500 et 4 200 Francs congolais. Ce qui d’une part, handicape plusieurs activités économiques et d’autre part, occasionne l’accroissement du prix de transport des personnes et leurs biens. Une course à moto qui, jadis, se négociait à 1000 Francs est passée à 2 500 Francs congolais, voire 3000 Francs la journée tandis qu’aux heures vespérales, une course se négocie à 6000 ou 8000 Francs. Quelqu’un qui pouvait voyager de Butembo pour Beni avec 6 dollars, aujourd’hui, il doit payer 8 ou 9 dollars », décrit le député provincial promesse MATOFALI dans un tableau qu’il peint de cette situation.

Et de poursuivre : « En dehors des massacres, de l’insécurité, de la criminalité urbaine et de l’instabilité du taux de change qui mettent la population dans un gouffre très profond sous l’œil impuissant du Président TSHISEKEDI, s’ajoute aujourd’hui la problématique de l’augmentation du prix des produits pétroliers, qui ne fait que galoper. Nous voyons comme si le Gouvernement de Kinshasa ne se soucie pas de cette partie du pays. Voilà pourquoi, nous venons de faire un appel au Président TSHISEKEDI tout comme au Premier Ministre et au Gouverneur de province de voir comment trouver des solutions à ces problèmes qui ne font que massacrer la population d’une manière ou d’une autre. Ce n’est pas normal ce que nous vivons alors que la population est en train de payer des taxes et des impôts ».

En somme, l’Honorable MATOFALI appelle le Gouvernement SAMA LUKONDE à trouver, dans l’urgence extrême, la solution à ces problèmes au regard desquels « le lendemain devient incertain ».

Avec la Cellule de Communication