EXPO-ESU : Nelson WISOKO, cet étudiant à l’ISPT Muhangi a conçu un prototype pour séparer les œufs avariés des œufs à consommer

EXPO-ESU : Nelson WISOKO, cet étudiant à l’ISPT Muhangi a conçu un prototype pour séparer les œufs avariés des œufs à consommer

19. juin 2024 Allgemein 0

Il n’est plus tolérable que la communauté consomme des œufs pourris défavorables à la santé. C’est ce qu’a démontré l’étudiant KAMBALE WISOKO NELSON autour du thème « Etude et Réalisation d’un détecteur d’œufs avariés » qu’il a présenté à l’occasion de l’exposition des œuvres de  l’esprit à Butembo.

Cet étudiant à l’Institut Supérieur Pédagogique et technique, ISPT MUHANGI, a démontré que le besoin est grand de recourir aux outils nécessaires de la garantie saine des œufs pour la santé humaine.

« C’est la machine qui nous permet de trier les œufs de consommation parceque l’incubateur c’est pour incuber les œufs, mais la machine sert à trier les œufs pour la consommation. Nous avons vu  que la méthode utilisée par la population n’était pas aussi claire parce que la quantité de l’eau n’était pas encore déterminée et qui ne sais pas quel type d’eau elle utilise. On a vu le test avec la lumière que ça peut nous aider. Alors, je recommande à la population de BUTEMBO d’utiliser le test des œufs par la lumière et non par l’eau parce que avec la lumière c’est encore efficace que l’eau » a démontré WISOKO NELSON, Etudiant à l’ISPT-Muhangi.

Il convient d’entrer en contact avec les experts spécialisés pour concevoir un incubateur capable de faire le tri des œufs avariés afin de la bonne consommation après avoir été exploité sous la tension de 12 volts, selon ce technicien.

« Lesconditions de fonctionnement c’est seulement avoir la source de tension 12 volts, donc nos batteries que nous utilisons souvent à la maison et nous  vous réaliserons le système qui fonctionne avec la lumière,  la lumière qui est captée par un capteur, alors l’œuf va se laisser traverser par la lumière selon sa qualité et c’est cette  lumière qu’on va alors traiter pour nous dire si cet œuf est à bon état ou mauvais état », a présenté WISOKO NELSON, Chercheur Electronicien à L1, ancien Système à l’ISPT-Muhangi à Butembo.

Ne pas protéger les aliments constitue un énorme risque sur la santé humaine, a renchéri WISOKO NESLSON.

« Si vous mangez un œuf sans vérifier son état, bon ou mauvais, c’est un problème surtout lorsqu’il n’est pas en bon état car des choses moisies ou expirées ont des conséquences sur la santé humaine. Et si nous continuons à prendre des œufs sans vérifier, il y aura des toxines que nous même on sera en train de créer dans corps humains et qui nous feront du tort tôt ou tard sans qu’on ne le sache », a prévenu WISOKO NELSON, Chercheur.
Tout travail intellectuel est scientifique autant qu’il résout un problème de la vie courante, disent les scientifiques.

Jures Kizito