Butembo : Enseignant de l’UOR et citoyens moyens analysent que la démocratie a encore du chemin à parcourir en RDC

Butembo : Enseignant de l’UOR et citoyens moyens analysent que la démocratie a encore du chemin à parcourir en RDC

15. septembre 2023 Allgemein 0

Pour vivre la vraie démocratie, chacun doit respecter les textes et  cultiver l’esprit de la tolérance. Propos de l’Assistant Arsène Kaputu, enseignant en faculté des sciences Juridiques, politiques et administratives. Il l’a dit ce vendredi à l’occasion de la journée internationale de la démocratie célébrée chaque 15 Septembre de l’année.

Ce chercheur a tout d’abord énuméré quelques principes fondamentaux de la démocratie notamment : l’organisation des élections, la liberté d’expression et le respect des textes. Il a invité les congolais à vivre cette démocratie dans leurs familles respectives pour qu’elle s’étende dans tout le pays.

« Cette démocratie est fondée sur plusieurs principes parmi les principes les plus importants il y a : l’organisation des élections, il y a le respect des droits humains aujourd’hui, il y a également les différentes libertés comme la liberté d’expression et l’opinion de la pensée sans oublier également le respect des textes. Alors, si aujourd’hui la RDC peut organiser les élections peu importe la qualité de ces élections, alors nous dirons que la RDC c’est un pays démocratique. Si nous estimons que on peut se focaliser sur la jouissance des certaines libertés fondamentales comme la liberté d’expression et du moment où moi suis libre de m’exprimer maintenant et que d’autres citoyens qui peuvent s’exprimer librement aujourd’hui ou qui peuvent donner leurs opinions par rapport à telle ou telle autre question, je dirais que la RDC c’est un état démocratique. Si la RDC dispose des certaines lois et que certains citoyens sont prêts à respecter ces lois, et que d’autres qui ne respectent pas ces lois peuvent être jetés en prison, oui je dirais que la RDC c’est un état démocratique. La bonne démocratie c’est d’abord une disposition d’esprit c.à.d. si déjà dans la famille quelqu’un n’est pas habitué à la démocratie, il aura du mal à la faire vivre dans la société. Ce qui fait que, le texte sur la démocratie existe ; la chose la plus importante et qui reste à faire c’est d’appliquer ces textes.», détaille ce chercheur.

Par ailleurs, quelques habitants de la ville de Butembo pensent que la démocratie reste encore fragile en RDC. Ils  souhaitent que cette démocratie écrite dans plusieurs livres du pays soit vécue dans la vie quotidienne de chaque congolais.

« Je ne sais pas si au Congo nous avons la vrai Démocratie. Vous savez avec la démocratie tout le monde veut se valoriser, tout le monde parle ce qu’il veut, vraiment la démocratie même si elle est là au Congo, je ne vois pas la vraie démocratie », s’indigne NZAZU VIRCHOW.

A KASEREKA KISONIA Georges d’ajouter : « En ce qui concerne notre pays la RDC nous vivons la démocratie mais je ne pense pas que ça existe en RDC parce que je ne l’ai jamais vue. Vous voyez par exemple lorsque la population veut exprimer ses émotions contre les  manifestations, l’Etat de notre pays leur prive de  leurs libertés ».

Et à NELLY KATAKA de proposer : « Je dirais que la démocratie en RDC reste fragile et cette fragilité est expliquée par les défis qui persistent  tels que la corruption, la violence politique et les tensions ethniques. Le congolais doit s’auto démocratiser par nos manières de vivre, nos manières de voir les choses et voir aussi la démocratie dans tous les sens ».

Signalons que, cette année, la journée internationale de la démocratie vise à renforcer la capacité d’action de la prochaine génération, en mettant l’accent sur le rôle essentiel des enfants et des jeunes dans la démocratie d’aujourd’hui et de demain.

                             Michael Kweyamba et Georgine Tawitemwira