Butembo : Des journalistes déplacés venus de l’axe Butembo-Manguredjipa se désolent de l’insécurité à la base des morts et de la fermeture de 2 Radios

Butembo : Des journalistes déplacés venus de l’axe Butembo-Manguredjipa se désolent de l’insécurité à la base des morts et de la fermeture de 2 Radios

26. juin 2024 Allgemein 0

Deux radios sur les 5 qui fonctionnent sur l’axe Butembo-Manguredjipa ont fermé leurs portes. Cette situation est consécutive à l’insécurité grandissante qui sévit ces derniers temps dans le territoire de Lubero au Nord-Kivu, à l’Est de la RDC. Pour ce faire, les Journaliste déplacés du Collectif des Médias de l’Axe Manguredjipa, COMAM en sigle, se sont réunis à Butembo ce mercredi 26 juin 2024 pour dénoncer l’insécurité dans leurs milieux de vie.

La réunion urgente s’est tenue à la Radio Télé Elimu, voix de l’UOR-Butembo. Dans cette rencontre, des Journalistes déplacés du Collectif des Médias de l’Axe Butembo-Manguredjipa, les chevaliers de la plume ont statué sur la situation sécuritaire qui prévaut dans le territoire de Lubero suite à  l’activisme de présumés ADF.

Ceux-ci ont condamné la mort des dizaines des civils parmi lesquels des partenaires de leurs médias, l’enlèvement d’autres, l’incendie de maisons et d’engins roulants depuis le début de ce mois de juin.  

Ils ont cité deux radios qui ont fermé sur cinq radios de l’Axe Butembo-Manguredjipa. Il s’agit précisément de la Radio Télé Rehema RTH de Byambwe et la Radio Communautaire Mwenye Pombi, RCMP.

De l’autre côté, les Radios du Peuples pour son Education RPE, Paon FM et Lenda FM de Manguredjipa qui fonctionnent très difficilement.

Dans une déclaration qui a sanctionné la rencontre des journalistes déplacés réunis au sien du COMAM, ils recommandent au Gouvernement congolais la restauration de la paix dans leurs entités de provenance pour que, eux qui sont professionnels des médias et leurs auditeurs se retrouvent à nouveau dans la zone géographique de couverture de leurs organes de presse.

Puis, ils veulent voir l’Administrateur du territoire de Lubero convoquer urgemment un dialogue social qui va mettre autour d’une même table toutes les couches sociales et tous les groupes des jeunes patriotes résistants « Wazalendo » qui sont engagés sur les lignes des fronts pour traquer l’ennemi.

Enfin, les chevaliers de la plume et du micro venus de l’axe Butembo-Manguredjipa, souhaitent l’intervention des organisations et partenaires des médias dans l’encadrement des journalistes déplacés.

La déclaration a été lue par le coordonnateur du COMAM, Zéphanie Mumbere Masumbuko.

Dans la même déclaration, de ces journalistes déplacés qui ont fui les exactions des ADF, saluent l’accueil et la générosité de la communauté Bubolaise ainsi que la solidarité de leurs confrères journalistes à Butembo.

Georges Lomba