Butembo : De la SENOKI à la découverte du site TALIHYA, l’expertise du Professeur Ordinaire PALUKU KAZINGUFU dans l’électrification de la ville

Butembo : De la SENOKI à la découverte du site TALIHYA, l’expertise du Professeur Ordinaire PALUKU KAZINGUFU dans l’électrification de la ville

9. septembre 2023 Allgemein 0

En quoi l’expertise du Professeur Ordinaire PALUKU KAZINGUFU David-Basile a été bénéfique aux habitants de Butembo ? Au cours d’une interview accordée à Radio Elimu, la Voix de l’UOR, ce samedi 9 septembre 2023, cet enseignant en Sciences appliquées à l’UOR, a parlé de son expérience à la Société d’Electricité au Nord-Kivu, SENOKI avant de chuter par le site TALIHYA.

 D’amblée, il mentionne qu’il avait travaillé avec la SENOKI en fin 2006. Trois mois après son retour de la Russie où il était aux études doctorales, l’Ingénieur KAZINGUFU dit avoir rencontré une panne à décanter au site Ivugha de cette Société.

« L’entreprise SENOKI a connu tout ce qu’elle devrait connaitre, c’est déjà en 2006 en décembre que je venais d’arriver et faire à peu près trois mois. La conduite forcée avait craqué. On m’avait demandé comment nous pouvons réhabiliter. Je suis arrivé à Kampala et j’ai trouvé une entreprise qui pouvait nous aider à créer la conduite forcée et de la ramener ici malheureusement il y a eu un peu de malentendu ou de mésententes entre les actionnaires et cette habilitation n’a pas eu lieu », se souvient-il.

Après cet échec, l’enseignant dit avoir eu l’idée de chercher d’autres sites qui pouvaient aider à la ville d’avoir une électricité sure.

« Moi-même, les trois mois que j’avais fait avec la SENOKI, j’avais compris que le débit de la rivière n’était pas au rendez-vous. Pendant les mois de janvier, février la rivière était au sec. Voilà pourquoi j’avais commencé moi-même à chercher un autre site qui peut nous servir en électricité. En 2007, j’ai commencé à sillonner les vallées, j’ai escaladé les montagnes  et la SENOKI n’avait plus des ressources et là c’était à mes propres frais. C’est comme ça que je suis passé partout et c’est à cette année que je suis tombé sur le site de Thalihya qui est exploité aujourd’hui par la société ENK », ajoute le Professeur Ordinaire KAZINGUFU.  

Sa joie est donc naturellement de voir aujourd’hui Butembo et Beni être desservies en courant électrique.

« J’ai produit le rapport et c’est le rapport là que j’avais soumis aux autorités politico-administratives voire même à la Présidence de la République, et à tout le monde. En fait, il fallait que ces données soient prêtes pour renseigner quelqu’un qui peut être capable d’électrifier la ville de Butembo, qu’il y ait des données qui sont disponibles. Au cours de trois mois que j’avais passés à la SENOKI, il y avait des bailleurs qui arrivaient qui disaient que nous sommes prêts à vous aider mais il faut nous donner des sites. Pendant cette année-là, j’avais eu beaucoup de sites avec les données qui sont crédibles scientifiquement et selon nos études le site Thalihya Nord situé à près de 17 Km on peut l’exploiter à 2 phases. Le premier site et il y a encore un autre qu’on peut faire. A cette époque, nous estimions qu’on peut aller jusqu’à 25 ou 30 Mégawatts si on mettait tout ensemble. Notre but était, que si on électrifiait Butembo, il faut que Beni aussi puisse bénéficier de quelque chose », boucle cet enseignant.

C’est en s’appuyant sur cette expérience que le Professeur Ordinaire KAZINGUFU dit sentir en lui la vocation de continuer à servir la population comme enseignant, expert et parlementaire.

Patient Akilimali et Wivine Kahunga