Butembo : Ces conseils du Chef de Bureau du SAEMAPE pour éviter des morts dans des carrières de graviers et moellons dans la ville

Butembo : Ces conseils du Chef de Bureau du SAEMAPE pour éviter des morts dans des carrières de graviers et moellons dans la ville

18. juillet 2023 Allgemein 0

Les exploitants artisanaux doivent respecter les règles de l’art et bien s’équiper en outils de protection individuelle afin de se prévenir contre les risques. Ce conseil émane du chef de bureau du Service d’Assistance et d’Encadrement de l’Exploitation Minière Artisanale et à Petite Echelle, SAEMAPE. Il s’est exprimé au cours d’une interview accordée à Radio Elimu, la Voix de l’UOR ce mardi 18 juillet 2023 à son bureau de travail.

Provi NTIBAHANANA NGENDAHAYO, chef de bureau du Service d’Assistance et Encadrement de l’Exploitation Minière Artisanale et à la Petite Echelle, SAEMAPE a souligné que les exploitants artisanaux sont exposés à plusieurs risques dans des carrières minières.

Pour lui, chaque carrière a des risques qui lui sont spécifiques.

En ville de Butembo, par exemple, les exploitants courent les dangers liés au glissement de terrain et à l’éboulement.  Notre interlocuteur a, par ailleurs recommandé aux exploitants artisanaux à respecter les règles de l’art. Il a, en outre, fait savoir  que la loi congolaise prévoit des sanctions pour les personnes qui exploitent illicitement les carrières. 

« C’est ainsi que nous recommandons aux exploitants artisanaux regroupés dans des coopératives de respecter les règles de l’art. En dehors de ça, il aura aussi des morts. Si vous exploitez illicitement, vous vous exposez aux articles 219 à 314 du code minier. Donc, la loi a déjà prévu qu’au  niveau du code minier à son article 5 que toute personne de la nationalité congolaise, excepté la femme enceinte peut exploiter des substances minerais à travers une coopérative et peut vendre sa production par truchement de la coopérative  à laquelle elle a adhéré », prescrit notre interlocuteur.

 Pour lutter contre les accidents au sein des carrières d’exploitation, le Chef de bureau Provi NTIBAHANANA NGENDAHAYO préconise l’extraction de puits de 30 mètres, la construction des murs de soutènement, le port des outils de protection tels que les lunettes, les  casques, les chaussures de sécurité, les protecteurs de bruit. L’exploitation des carrières doit s’effectuer loin des maisons d’habitation, a-t-il conseillé

« Il y a quelques préventions pour lutter contre les accidents au sein des carrières. Nous pouvons citer entre autres, il faut que l’exploitation se fasse à ciel ouvert, le puits d’extraction ne doit pas dépasser 30 mètres, il faut chaque fois construire des murs de soutènement. A défaut des murs de soutènement il faut dégager  toute l’étendue et puis creuser  en faisant dégrader, il faut le port des équipements de protection individuelle, je vais dire les casques, les lunettes, les chaussures de sécurité ou les bottes, les protecteurs de  bruit, le port des  vêtements qui sont adaptés, donc les vêtements en dur. L’exploitation des carrières doit s’effectuer loin des habitations », boucle Provi NTIBAHANANA NGENDAHAYO.

 Rappelons que, une personne avait perdu la vie à coté de 2 autres grièvement blessé suite l’éboulement de terre dans une carrière d’exploitation des graviers le samedi 8 juillet dernier en cellule Kaviti, au quartier Kamesimbonzo, commune Bulengera, en ville de Butembo.  

Victoire Pozite